The Royal Highland Fusiliers of Canada

Identification de l'unité

Insigne du Royal Highland Fusiliers of Canada

Défense et non défiance

Manège militaire Colonel J.A. McIntosh, OEM, ED

Manège militaire Colonel J.A. McIntosh, OEM, ED, 1, Valour Place, Cambridge, ON  N1R 3P1

Joignez notre équipe

N’hésitez pas à nous téléphoner pour obtenir plus d’informations. Nous nous ferons un plaisir d’étudier votre curriculum vitae et de vous faire visiter notre unité.

Le recruteur de notre équipe

Téléphone : 1-800-856-8488
Trouvez un centre de recrutement près de vous.

Entraînement

Soirée de rassemblement de l’unité : jeudi soir (de septembre à juin), de 19 h 30 à 22 h 30.

Qui nous sommes

The Royal Highland Fusiliers of Canada est une unité de la Réserve qui fait partie du 31e Groupe-brigade du Canada des Forces canadiennes et qui dispose de compagnies à Cambridge et à Kitchener. L’unité est un élément unique des Forces canadiennes et son mandat est de renforcer l’effectif des Forces canadiennes en fournissant des fantassins de la Première Réserve.

Avantages de l’enrôlement

Lorsque vous vous joignez à notre unité, vous recevrez une rémunération concurrentielle pour votre travail à temps partiel ou à temps plein. Vous êtes également admissible pour une formation en cours d’emploi qui pourrait vous être utile dans votre vie civile. Aussi, il y a des avantages médicaux, dentaires et éducatifs qui sont offerts aux réservistes de l’Armée.

Voici les détails :

Équipe de commandement

  • Commandant : Lieutenant-colonel Mark Poland, CD
  • Sergent-major : Adjudant-chef Jonathan Kisslinger, CD

Contactez-nous

The Royal Highland Fusiliers of Canada
Manège militaire Colonel J.A. McIntosh, OEM, ED
1, Valour Place
Cambridge, ON
N1R 3P1

Téléphone : 519-740-2213

Nouvelles

Instruction collective durant l’exercice FROZEN GUNNER

Des unités de la Régulière et de la Réserve s’entrainent ensemble

Shilo (Manitoba) — J’ai participé à plusieurs exercices de tir au canon durant ma carrière, mais c’était la première fois que j’allais voir les « gros canons » à l’œuvre.
Le 4 juin 2018

Des pompiers de la 5e Division du Canada

L’équipe de l’aménagement forestier de Gagetown réduit les risques d’incendie

Oromocto, Nouveau-Brunswick — Les résidents d’Oromocto, au Nouveau-Brunswick, ont angoissé, à juste titre, à l’automne 2017 lorsque trois foyers d’incendie ont ravagé plus de 1 200 hectares du champ de tir et secteur d’entraînement (CTSE) près de la Base de soutien de la 5e Division du Canada Gagetown (BS 5 Div CA).
Le 1 juin 2018

le capitaine Sarbjit Singh (Rene) Juneja, Ukraine, à Starychi (Ukraine)

Les racines d’un capitaine d’infanterie partent de son régiment et s’étendent jusqu’en Inde

Hamilton (Ontario) — Le capitaine Sarbjit Singh (Rene) Juneja accorde beaucoup d’importance à ses origines sud-asiatiques. Ces dernières lui servent de base de référence et lui procurent un sentiment de fierté dans le cadre de son rôle dans la Réserve de l’Armée canadienne (Rés AC).
Le 28 mai 2018

Voir d'autres nouvelles

Notre histoire

Le Royal Highland Fusiliers of Canada (RHFC) est l’un des plus anciens régiments d’infanterie du Canada et fait partie intégrante de l’histoire de la région de Waterloo. Les origines du régiment remontent à la guerre de 1812, lorsque des mennonites se regroupent en compagnie, non armée, pour assurer le transport des approvisionnements. Pendant la Première Guerre mondiale, 3 763 résidents du comté de Waterloo se portent volontaires pour servir au sein du régiment : plus d’une centaine d’entre eux seront décorés pour leur vaillance. Au début de la guerre, l’unité est divisée en deux régiments : le 29th Waterloo Regiment (Galt) et le 108th Regiment (Kitchener). Ces deux régiments fusionnent de nouveau en 1915, pour former les trois bataillons du Corps expéditionnaire canadien (CEC) : le 34th Battalion, le 111th Battalion et le 118th Battalion.

Après la guerre, on divise de nouveau l’unité : les membres du régiment de Galt prennent le nom de « Highland Light Infantry of Canada (HLIC) », alors que le régiment de Kitchener­Waterloo est rebaptisé « North Waterloo Regiment », puis, plus tard « Scots Fusiliers of Canada (SF of C) ». En 1940, le HLIC est mobilisé pour la Deuxième Guerre mondiale et intègre le SC of F. Le Jour « J », le 6 juin 1944, le HLIC débarque à Juno, en Normandie. Le 8 juillet, il mène une opération couronnée de succès, mais fort sanglante : la capture du village de Buron, en Normandie. Quelque six cents militaires de l’unité prennent part à cette bataille féroce. Au cours de cette unique journée, 193 soldats sont blessés et 70 perdent la vie (durant la bataille ou plus tard, des suites de leurs blessures).

Le HLIC reçoit 28 honneurs de guerre pendant la Première Guerre mondiale et la Deuxième Guerre mondiale. Dix­huit de ces honneurs sont intégrés à ses drapeaux régimentaires. À la fin de la Deuxième Guerre mondiale, le régiment Kitchener-Waterloo est rebaptisé « 54th Light Anti-Aircraft Regiment », puis reprend le nom « Scots Fusiliers of Canada (SF of C) » en 1956. En 1964, les régiments SF of C et HLIC fusionnent de nouveau pour former le « Highland Fusiliers of Canada (HF of C) ». En 1998, Sa Majesté la reine Elizabeth II accorde au HF of C le droit d’utiliser le qualificatif « royal » en reconnaissance des longs et loyaux services que ce régiment a rendus au Commonwealth, au Canada et à la communauté de la région de Waterloo. Le régiment continue de servir les intérêts du Canada partout au monde, en participant à des opérations de soutien de la paix en Égypte, à Chypre, au Cambodge, en Namibie, en ex­Yougoslavie et, plus récemment, en Afghanistan et au Darfour.

Date de modification :