The Queen's York Rangers (1st American Regiment) (RCAC)

Identification de l'unité

Insigne du The Queen's York Rangers

PRISTINAE VIRTUTIS MEMORES

« Nous souvenant de notre valeur ancienne »

Réserve de l'Armée

Graphique : Joanna Gajdicar

Joignez notre équipe

N’hésitez pas à nous téléphoner pour obtenir plus d’informations. Nous nous ferons un plaisir d’étudier votre curriculum vitae et de vous faire visiter notre unité.

Le recruteur de notre équipe

Téléphone : 416-200-ARMY (2769)
Courriel : 32CBGrecruiting@forces.gc.ca

Ou contactez

Téléphone : 1-800-856-8488
Trouvez un centre de recrutement près de vous.

Entraînement

Soirée de rassemblement de l’unité : mercredi soir de 19 h à 22h30.

Métiers dans notre unité

Équipement

Armes:

Véhicules:

Voir la liste complète des armes et véhicules.

Qui nous sommes

The Queen's York Rangers est un régiment de reconnaissance blindé de la Réseve comptant des escadrons à Toronto et à Aurora. Il a pour mission d’éclairer la progression, de fournir des écrans et des postes d’observation, d’escorter des convois et de déployer sa force d’intervention rapide pour contrer les menaces. Le régiment effectue ses tâches de reconnaissance en véhicule ou en mode débarqué (à pied).

Les origines du régiment remontent à la guerre de Sept Ans, lorsque Robert Rogers a mis sur pied les Queen’s Rangers pour défendre l’Amérique du Nord britannique contre les Français et leurs alliés autochtones dans les années 1750. Ces Rangers ont aussi combattu contre les Américains durant la guerre d’indépendance, remportant la bataille de Brandywine contre le général George Washington en 1777. Plus tard, l’unité a fondé ce qui allait devenir la ville de Toronto (années 1790), et a combattu aux côtés d’alliés autochtones durant la guerre de 1812. Les Queen’s Rangers se sont également déployés lors de la Rébellion du Nord-Ouest (années 1880) et de la Grande Guerre (1914-1918).

Plus récemment, le régiment a envoyé des soldats dans le cadre de différentes missions des Forces armées canadiennes à l’étranger, y compris en Ex-Yougoslavie, au Rwanda, en Afghanistan et en Iraq.

The Queen’s York Rangers s’efforce de créer des liens profonds avec la grande communauté autochtone de Toronto. Il est à la recherche d’hommes et de femmes de tous les milieux, qui savent faire preuve d’intelligence et d’audace.

 Celer et Audax

Avantages de l’enrôlement

Lorsque vous vous joignez à notre unité, vous recevrez une rémunération concurrentielle pour votre travail à temps partiel ou à temps plein. Vous êtes également admissible pour une formation en cours d’emploi qui pourrait vous être utile dans votre vie civile. Aussi, il y a des avantages médicaux, dentaires et éducatifs qui sont offerts aux réservistes de l’Armée.

Voici les détails :

Équipe de commandement

  • Commandant : Lieutenant-colonel Eric Thorson, CD
  • Sergent-major : Adjudant-maître Frank Atyeo, CD

Contactez Nous

Toronto

The Queen's York Rangers
Manège des Forces canadiennes Fort York
660 Fleet Street West
Toronto, ON
M5V 1A9

Téléphone : 416-203-4642

Région de York

The Queen's York Rangers
Manège militaire Lieutenant-général l’honorable John Graves Simcoe
215 Industrial Parkway South
Aurora, ON
L4G 3T9

Téléphone : 905-841-6655, Ext. 7813

Nouvelles

Instruction collective durant l’exercice FROZEN GUNNER

Des unités de la Régulière et de la Réserve s’entrainent ensemble

Shilo (Manitoba) — J’ai participé à plusieurs exercices de tir au canon durant ma carrière, mais c’était la première fois que j’allais voir les « gros canons » à l’œuvre.
Le 4 juin 2018

Des pompiers de la 5e Division du Canada

L’équipe de l’aménagement forestier de Gagetown réduit les risques d’incendie

Oromocto, Nouveau-Brunswick — Les résidents d’Oromocto, au Nouveau-Brunswick, ont angoissé, à juste titre, à l’automne 2017 lorsque trois foyers d’incendie ont ravagé plus de 1 200 hectares du champ de tir et secteur d’entraînement (CTSE) près de la Base de soutien de la 5e Division du Canada Gagetown (BS 5 Div CA).
Le 1 juin 2018

le capitaine Sarbjit Singh (Rene) Juneja, Ukraine, à Starychi (Ukraine)

Les racines d’un capitaine d’infanterie partent de son régiment et s’étendent jusqu’en Inde

Hamilton (Ontario) — Le capitaine Sarbjit Singh (Rene) Juneja accorde beaucoup d’importance à ses origines sud-asiatiques. Ces dernières lui servent de base de référence et lui procurent un sentiment de fierté dans le cadre de son rôle dans la Réserve de l’Armée canadienne (Rés AC).
Le 28 mai 2018

Voir d'autres nouvelles

Notre histoire

L'histoire du Queen's York Rangers remonte à l'époque de la guerre de Sept Ans, alors que des compagnies mises sur pied par Robert Rogers combattaient aux côtés des troupes britanniques dans des raids le long de la frontière du Canada français. Formées au combat en forêt, à la reconnaissance et à la guerre irrégulière, les unités comme les Rangers de Rogers ont finalement donné aux troupes régulières britanniques, les « habits rouges », des munitions efficaces pour s’opposer aux tactiques de guérilla adoptées par les Canadiens-français et leurs alliés autochtones, ce qui a permis de les battre sur leur propre terrain.

L’unité a été formée à nouveau avec des Loyalistes britanniques dans le cadre de la Guerre d'indépendance des États-Unis et rebaptisée les Queen's Rangers. Elle comptait alors cinq troupes de cavalerie. Les Rangers, à la tenue verte, ont combattu les Révolutionnaires américains aux côtés des personnes restées fidèles à la Couronne britannique. Sous les ordres de John Graves Simcoe, le Régiment s’est battu dans presque tous les théâtres d'opérations de la guerre et a obtenu, comme première unité loyaliste, le titre de 1st American Regiment. Ils sont demeurés invaincus lors des combats, mais ont dû se joindre au reste des troupes britanniques lors de la capitulation finale à Yorktown en 1781. Le drapeau du Régiment de cette époque est aujourd’hui fièrement exposé au mess des officiers de l’unité.

Lire la suite de notre histoire.

Date de modification :