The Queen's Own Rifles of Canada

Identification de l'unité

Insigne du The Queen's Own Rifles of Canada

IN PACE PARATUS

« Prêts dans la paix »

Qui nous sommes

The Queen’s Own Rifles of Canada (QOR) est un régiment de la Réserve de l’Armée de terre basé au centre-ville de Toronto et à Scarborough. Fondé le 26 avril 1860, il est le régiment d’infanterie qui est en service de façon continue depuis le plus longtemps au Canada. Cette ancienneté est représentée par le chiffre deux écrit en gros au centre de son insigne de coiffure caractéristique en forme d’unifolié. Il est le seul régiment de carabiniers du 32e Groupe-brigade et le seul régiment de la Première réserve du Canada à compter le parachutisme parmi ses tâches.

Le rôle de la Réserve de l’Armée de terre (autrefois nommée Milice) est de fournir des soldats bien formés en renfort aux Forces canadiennes pour leurs opérations au Canada et à l’étranger. Ses membres sont prêts à répondre aux urgences et aux catastrophes naturelles qui surviennent dans la région.

Les soldats formés sont nommés carabiniers. Étant donné que le QOR est le seul régiment à avoir des tâches liées au parachutisme, il dispose d’un personnel spécialisé qui peut servir à la fois au sein du bataillon, et à l’externe, dans la Force régulière, y compris au Centre d’instruction supérieure en guerre terrestre des Forces canadiennes, par exemple en tant qu’instructeur de parachutisme, moniteur de saut, orienteur-marqueur et contrôleur de zone de largage ou d'atterrissage. La Compagnie de parachutistes procède à des exercices spécialisés plusieurs fois par an, notamment à des exercices aéroportés tactiques de concert avec la 8e Escadre (ARC) de Trenton. Le QOR a également déjà fourni des renforts aux SkyHawks : plusieurs de ses membres se sont joints à l’équipe d’élite des parachutistes de démonstration des Forces canadiennes. Une fois qu’ils ont reçu la formation de carabinier, les soldats reçoivent une instruction professionnelle avancée sur les opérations héliportées, dont le cours de moniteur de rappel, ou sur la reconnaissance et sur les opérations en montagne avancées, domaines qui demandent d’avoir beaucoup d’endurance physique, de prendre des décisions importantes et d’être régulièrement confronté à des risques.

Sur le champ de bataille, un bataillon d’infanterie légère se déplace rapidement à pied, n’étant pas encombré d’équipement lourd. Somme toute, dans la doctrine de l’Armée de terre, le rôle de l’infanterie sur le champ de bataille consiste à « se rapprocher de l’ennemi et à l’anéantir ».

Joignez notre équipe

N’hésitez pas à nous téléphoner pour obtenir plus d’informations! Nous nous ferons un plaisir d’étudier votre curriculum vitae et de vous faire visiter notre unité.

Soirée de rassemblement de l’unité : mercredi soir de 19h30 à 22h30.

Liens connexes

Équipe de commandement

Commandant, The Queen’s Own Rifles of Canada

Commandant : Lieutenant-colonel Sandi Banerjee, CD

Sergent-major, The Queen’s Own Rifles of Canada

Sergent-major : Adjudant-chef Paul R. Martin, CD

Notre histoire

The Queen's Own Rifles of Canada est le régiment d’infanterie du Canada ayant servi le plus longtemps de façon ininterrompue et l’un de ceux qui se sont le plus distingués. Le Régiment est constitué le 26 avril 1860 par la fusion de six compagnies d’infanterie existantes : Barrie Volunteer Militia Rifle Company; 1st et 3rd Toronto Volunteer Militia Rifle Companies; Toronto Highland Volunteer Rifle Company; Toronto Volunteer Militia Foot Artillery Company et la Whitby Volunteer Highland Rifle Company. Lors de sa formation, il est nommé 2nd Battalion, Volunteer Militia Rifles of Canada, désignation qui est perpétuée de nos jours par la présence du chiffre « 2 » sur son insigne régimentaire de coiffure. Le 1st Battalion, mis sur pied à Montréal, n’existe plus. Même s’il s’agissait de volontaires, l’expertise militaire ne faisait pas défaut. Le premier commandant du Régiment, le Lieutenant-colonel W.S. Durie, était diplômé de Sandhurst et un ancien combattant de l’armée britannique; pour sa part, le Capt H. Goodwin, le capitaine-adjudant, avait participé à la bataille de Waterloo au sein du Royal Horse Artillery.

Le Queen’s Own, qui a pris part à toutes les campagnes militaires du Canada, a subi ses premières pertes – sept soldats tués au combat, deux qui sont morts des suites de leurs blessures et 21 blessés – lors de la bataille de Ridgeway, contre les Fenians, le 2 juin 1866. Depuis lors, pendant l’expédition de la rivière Rouge, la Rébellion du Nord-Ouest, la guerre des Boers, les deux guerres mondiales et la guerre de Corée, le Régiment s’est distingué au combat, et 2 000 de ses hommes ont été tués et des milliers d’autres blessés. Sept de ses soldats ont été décorés de la Croix de Victoria.

Lire la suite de notre histoire.

Équipement

Pour des informations sur les véhicules et les armes utilisés par l'Armée canadienne, visitez notre page d'équipement.

Contactez-nous

The Queen’s Own Rifles of Canada
Manège militaire de Moss Park
130, rue Queen Est
Toronto, ON M5A 1R9

Téléphone : (416)-635-2761

Heures de bureau

Du lundi au vendredi : De 8 h à 16 h

Mercredi soir : De 19 h 30 à 22 h 30

Date de modification :