Vaincre l’obstacle – Le 1 RGC installe un nouveau franchissement sur la rivière Battle

Liens connexes

Article / Le 15 avril 2016

Par : Office des affaires publiques, 1 GMBC

Dès les premiers jours de l’exercice PROMETHEAN RAM, les membres du 1er Régiment de génie de combat (1 RGC) ont réalisé une grande première en installant un franchissement sur une partie de la rivière Battle qui était jusque-là inaccessible. Grâce à cette installation permettant de franchir la rivière à MacDonald Ford, le 1er Groupe-brigade mécanisé du Canada (1 GBMC) disposait d’un deuxième chemin pour faire traverser troupes et véhicules – y compris le char de combat principal Leopard 2 de plus de 60 tonnes – de l’autre côté de la rivière Battle, qui divise le secteur d’entraînement de la BFC Wainwright.

 « Nous faisions face à plusieurs défis stimulants pour la construction de ce pont à MacDonald Ford »,  explique le capitaine Esli Choi, officier des opérations du 12e Escadron de campagne du 1 RGC.   « D’abord, puisqu’il s’agissait d’un endroit du secteur d’entraînement de Wainwright où nous n’avions jamais établi de pont auparavant, nous avons été obligés d’effectuer une reconnaissance très rigoureuse des lieux afin d’évaluer comment nous allions nous y prendre. Ensuite, étant donné que la distance à couvrir était de 30 mètres, nous devions utiliser des raidisseurs, c’est-à-dire un système de câbles servant à stabiliser le pont en éliminant tout affaissement, permettant ainsi le passage des blindés. L’utilisation de ces câbles était une première pour bon nombre d’entre nous.  » 

Alors qu’il faut habituellement des mois et des années pour construire un pont, les 11et 12e Escadrons du 1 RGC ont tous deux bâti des franchissements à MacDonald Ford en environ 8 heures. La rapidité d’exécution est souvent un élément crucial lors des situations où l’on fait appel au 1 RGC, que ce soit dans le cadre d’opérations de combat offensives ou d’aide humanitaire en cas de catastrophe naturelle.

Le 1 RGC est un élément habilitant de la brigade, car il permet aux membres du 1 GBMC de s’installer, de se déplacer et de combattre sur le champ de bataille. En plus de pouvoir bâtir des ponts, le 1 RGC possède également une expertise et des capacités en matière de plongée de combat, d’opérations de lutte aux dispositifs explosifs de circonstance, d’opérations nécessitant de l’équipement lourd et de construction et d’entretien d’installations sur le terrain.

Environ 3 500 militaires du 1 GBMC participent à l’exercice PROMETHEAN RAM, un exercice de tir réel qui est un élément essentiel du programme d’entraînement intitulé   « Chemin conduisant au niveau de préparation élevé »  de l’Armée canadienne. Ce programme a pour but de préparer les militaires aux opérations nationales et expéditionnaires.

Date de modification :