Un convoi militaire sur la route de l’Alaska rend hommage aux anciens combattants

Article / Le 21 septembre 2017 / Numéro de projet : 17-0250

Remarque : pour visionner les photos additionnelles, veuillez cliquer sur la photo dans la galerie d’images.

par Steven Fouchard, Affaires publiques de l’Armée

Dawson Creek (Colombie-Britannique) — Un groupe de passionnés ont donné une nouvelle vie à des véhicules militaires qui avaient été mis hors service et ont ensuite entrepris un périple de plus de 6 000 kilomètres pour rendre hommage aux anciens combattants.

Le 8 juillet 2017, des membres de la Western Command Military Vehicle Historical Society (WCMVHS), un regroupement d’amateurs de véhicules militaires anciens, se sont retrouvés à Lower Mainland, une région située au sud-ouest de la Colombie-Britannique, pour former un convoi de véhicules datant des années 40 jusqu’aux années 80.

Leur périple de près d’un mois s’est terminé à Delta Junction, en Alaska, à l’extrémité de la route de l’Alaska. Le long du parcours, explique le coordinateur du convoi et ancien combattant, le capitaine (à la retraite) John Hawthorne, le groupe a fait de nombreux arrêts et tenu des expositions publiques.

« Il s’agit du septième “Parcours de la liberté” de la WCMVHS, ajoute-t-il. L’organisation, fondée aux É.-U. au début des années 80, est constituée d’environ 10 000 personnes venant de différents pays. »

« Nous les appelons Parcours de la liberté parce que, à nos débuts, l’une de nous a dit que ces routes représentaient les libertés que nous avons tous reçues en vertu des sacrifices faits par les militaires », résume le Capt (ret) Hawthorne.

Cette année, le groupe voulait souligner le 150e anniversaire du Canada et le 75e anniversaire de la route de l’Alaska, qui relie Dawson Creek (C.-B.) à Delta Junction. Longue de plus de 2 000 kilomètres, c’était à l’origine une route provisoire construite par les ingénieurs de l’armée américaine avec l’aide de civils canadiens et américains. Elle a été construite en à peine huit mois, entre 1942 et 1943. Elle est devenue une route permanente un an plus tard.

« C’était un chemin devant permettre aux troupes et à l’approvisionnement de se rendre en Alaska pour aider à défendre cette région qui aurait pu être la cible d’attaques du Japon », explique le Capt (ret) Hawthorne.

Des élus municipaux de la ville de Dawson Creek (C.-B.) ont réservé un accueil enthousiaste au groupe dans le cadre d’une journée de célébrations portant sur les importantes répercussions positives de la construction de cette route.

« Dawson Creek est une petite communauté agricole, souligne le maire Dale Bumstead. Au début des années 1900, la communauté était fondée sur la culture des céréales et la culture mixte. La route a tout révolutionné : en quelques mois, la population de la communauté est passée de 800 à 10 000 personnes grâce à l’arrivée des ingénieurs de l’armée américaine. La population s’est maintenue entre 10 000 et 12 000 personnes depuis cette époque. Cela a permis à Dawson Creek de passer du statut de petite communauté agricole à celui de ville. »

« Un certain nombre d’arrêts prévus ont dû être annulés en raison des feux de forêt actifs dans les régions intérieures de la C.-B., mais le convoi a autrement été reçu avec enthousiasme », ajoute le Capt (ret) Hawthorne.

« Dans les grandes villes, il se passe tant de choses que notre passage n’a pas été remarqué. À Dawson Creek, les gens ont travaillé fort pour organiser des célébrations; cela montre à quel point ils sont reconnaissants envers les militaires qui ont construit cette route. »

Les véhicules du convoi sont la propriété de collectionneurs privés comme le Capt (ret) Hawthorne. Ces amateurs en ont fait l’acquisition dans différents pays.

« Nous possédons différents véhicules canadiens, américains et britanniques, fait valoir le Capt (ret) Hawthorne. J’ai acheté deux véhicules à Suffield, en Alberta, dont l’Armée britannique s’était départis. En fait, le véhicule dans lequel nous roulons actuellement est l’un d’eux. Il s’agit d’une Leyland DAF. Le véhicule le plus ancien du convoi est une voiture d’état-major de 1940 de marque Chevrolet ». Le Leyland DAF est un véhicule de transport et de logistique qui est encore utilisé par l’armée britannique.

Le Capt (ret) Hawthorne s’est enrôlé dans l’Armée canadienne à titre de réserviste en 1957. Il s’est joint à la Force régulière en 1963 et a pris sa retraite en 1985. Il a notamment servi dans le 2e et le 3e Régiment, Royal Canadian Horse Artillery.

« J’ai passé quatre ans en Allemagne et cela a probablement été le fait saillant de toute ma carrière. Aller là-bas a été une expérience formidable. Ils nous ont fait travailler très fort, l’entraînement était difficile, mais nous avons visité tous les pays européens pendant cette affectation. »

Pour commenter cet article, rendez-vous dans la section Articles de la page Facebook de l’Armée canadienne

Date de modification :