ARCHIVÉE - Grâce à un sous exercice, les militaires sont prêts à évacuer des membres du personnel de pays instables

Cette page Web a été archivée dans le Web

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Galerie d'images

Article / Le 26 mai 2014 / Numéro de projet : 14-0084

Cold Lake, Alberta — Alors que les tensions augmentent dans la nation fictive de l’Isle occidentale, les résidents de la région étaient heureux de voir débarquer les militaires du 3e Bataillon, Princess Patricia’s Canadian Light Infantry (3 PPCLI) afin de mener des opérations d’évacuation des non‑combattants dans le cadre de l’exercice MAPLE RESOLVE 2014 (Ex MR).

À la suite de cet exercice, la Compagnie Vanguard sera prête à participer à un déploiement n’importe où dans le monde, à l’appui du ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement (MAECD) afin d’évacuer des ressortissants canadiens, explique le lieutenant‑colonel John Errington, commandant du 3 PPCLI.

La plupart du temps, c’est en raison d’une instabilité politique dans les pays étrangers que l’on effectue l’évacuation immédiate des ressortissants nationaux; or d’autres situations peuvent également déclencher le besoin de déployer la Compagnie Vanguard.

« La mission de la Compagnie Vanguard durant cet exercice et à l’étranger, est d’extraire le personnel admissible de différents environnements présentant des menaces, qu’il s’agisse d’une catastrophe naturelle ou d’une instabilité politique », a expliqué le major Hugh Atwell, commandant de la Compagnie Vanguard au 3 PPCLI.

Dans le cadre d’une opération d’évacuation de non‑combattants (NEO), des forces sont déployées dans un délai de 72 heures afin d’intervenir dans une nation où une situation qui se détériore rapidement menace la sécurité des Canadiens. On a seulement recours à une NEO lorsque tous les moyens de transport personnels et commerciaux ont été épuisés.

Même si le temps presse dans ce genre de situation, lorsque la Compagnie Vanguard est déployée, il y a des protocoles à suivre et chaque organisation doit assumer une vaste gamme de responsabilités avant de pouvoir extraire le personnel admissible dans des lieux sûrs préétablis.

« La tâche peut s’étaler sur 7 à 14 jours et elle peut regrouper de petits groupes de logisticiens qui sont déployés pour coordonner l’extraction bénigne de gens, mais également le déploiement d’une compagnie de plus de 100 soldats visant à fournir de la sécurité tant pour le personnel admissible que pour les organisations adjacentes, notamment Citoyenneté et Immigration Canada, le MAECD et la Croix rouge, qui ont tous des rôles et des responsabilités différentes durant une NEO », a expliqué le Maj Atwell.

En tant que sous‑exercice de l’Ex MAPLE RESOLVE 14, cet exercice validera l’état de préparation des soldats du 3 PPCLI qui ont pour mission de soutenir le MAECD durant n’importe quelle NEO menée du 1er juillet 2014 au 30 juin 2015.« Le 3e Bataillon est fier de ce genre d’opérations, car il est prêt à accomplir des tâches à court préavis, alors nous voulons faire en sorte d’être agiles et capables de partir en déploiement et d’intervenir, au cas où la nation et la chaîne de commandement auraient besoin de nous pour n’importe quel type de NEO », a déclaré le Lcol Errington.

Date de modification :