ARCHIVÉE - Commémortion du 100e anniversaire du PPCLI: Q & R avce le soldat Jake Dow

Cette page Web a été archivée dans le Web

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Galerie d'images

Article / Le 26 mai 2015

Natif de Peterborough, en Ontario, le soldat Jake Dow, membre du 2e Bataillon, Princess Patricia's Canadian Light Infantry, a récemment participé aux dernières activités commémoratives du 100e anniversaire de service au Canada par le PPCLI, qui avaient lieu en Belgique et en France, y compris la course de la dernière partie du relais du témoin commémoratif.

Q1 : Comment étaient les préparatifs pour les activités commémoratives?

Dans le cadre de notre préparation pour la commémoration de Frezenberg, le droit de cité d’Ypres et le service de la porte de Menin, la compagnie C a passé trois semaines à Shilo pour parfaire son drill avant de prendre l’avion. Pour le relais du témoin commémoratif, il était essentiel d’être prêt à courir sur le plan physique. Au total, on a mis de nombreuses heures à se préparer, mais nous en avons tiré une expérience incroyable.

Q2 : Comment était-ce de participer aux activités commémoratives?

J’ai seulement 19 ans et je me suis joint récemment au Bataillon, alors d’avoir la chance de participer à ces activités n’est pas quelque chose que j’ai tenu pour acquis. C’était un réel honneur. Ça peut sembler un peu cliché, mais il s’agissait d’une expérience vraiment unique qui a approfondi ma compréhension de la fierté du PPCLI.

Q3 : Comment était-ce d’interagir avec les Belges et les Français?

Les différences culturelles étaient présentes du point de vue de la nourriture et de la langue, mais c’était agréable de voir de quelle façon les résidents nous ont bien traités. Les habitants de la région ont une excellente compréhension de leur histoire et ils n’ont pas oublié que le Canada a aidé à les libérer. Il va sans dire qu’il y a eu beaucoup d’applaudissements et de salutations lorsque nous avons défilé dans Ypres. C’était cool.

Q4 : Quel aspect des activités commémoratives a été le plus mémorable?

Je n’oublierai jamais les expériences du relais du témoin de la dernière année. Ce fut inspirant de rencontrer des milliers de nouvelles personnes et de voir la fierté qu’ont les membres en service et retraités du PPCLII pour notre Régiment. Le fait de courir ces dernières étapes à Frezenberg, 100 ans après la bataille, en transportant leur nom est le moment dont je suis le plus fier dans ma carrière militaire.

Q5 : Y a-t-il eu des aspects difficiles ou exigeants des cérémonies commémoratives?

Tout le travail de préparation que nous avons mis aux cérémonies avant le départ a garanti que nous allions réussir. Toutefois, pendant les études sur le champ de bataille, où nous avons retracé la route que les membres originaux auraient marché pendant la Première Guerre mondiale, il y avait maintenant des cimetières et c’était rempli d’émotions. Ce fut une leçon d’humilité d’en apprendre sur les conditions sur le champ de bataille et le sacrifice que des milliers de Canadiens ont fait.

Q6 : Quelle partie de votre expérience en Belgique et en France avez-vous le plus aimée et pourquoi?

C’était mon premier voyage en Europe et j’ai immédiatement à quel point l’architecture était différente et intéressante. On ne voit pas vraiment ce genre de diversité au Canada. J’ai particulièrement aimé les Halles aux draps à Ypres et j’espère avoir l’occasion de visiter d’autres pays dans le futur.

Q7 : Si vous pouviez transmettre un message à un membre original du PPCLI qui a combattu pendant la Première Guerre mondiale, que lui diriez-vous?

Si j’avais cette occasion, je le remercierais sincèrement. Je lui expliquerais ensuite ce que leur sacrifice et leurs réalisations signifient pour le Canada, notre identité en tant que nation et Armée professionnelle, et l’héritage qu’ils ont laissé au PPCLI. Ils étaient incroyables.

Date de modification :