Rangers juniors canadiens – Session d’instruction supplémentaire - Vidéo

Vidéo / Le 3 avril 2017 / Numéro de projet : ncr-vid-16-0125-01-jcr-enhanced-training

 

(Ouverture en musique – enfants chantant. Ouverture en fondu : différents plans panoramiques montrant des arbres et des montagnes)

(Changement de plan : panneau où il est écrit « Caserne Boyle Barracks Yukon »)

(Changement de plan : édifice de style cabane en rondins)

(Changement de plan : autobus scolaire se garant)

(Changement de plan : des Rangers juniors canadiens en train de marcher)

Ouverture en fondu, titre : « Rangers juniors canadiens – Session d’instruction supplémentaire »

(Changement de plan. Gros plan montrant le Maj Volstad)

(Ouverture en fondu, titre :) « Major Craig Volstad, commandant (2013 à 2016), 1er Groupe de patrouilles des Rangers canadiens »

Major Craig Volstad :

Major Craig Volstad

Commandant (2013 à 2016)

1er Groupe de patrouilles des Rangers canadiens

Le programme des Rangers juniors canadiens est bien structuré et permet aux jeunes de se développer et de devenir des leaders dans leur communauté. Le processus commence avec le programme des Rangers juniors canadiens et se poursuit dans le programme des Rangers ou simplement en devenant des leaders de leur communauté.

(Changement de plan. Plan moyen montrant des Rangers juniors canadiens en train de marcher)

Major Craig Volstad :

The Enhanced Training Session, we hold it every year in Whitehorse.  It’s based off of three circles of learning:  traditional learning, Ranger skills, and life skills.

(Changement de plan. Plan d’ensemble montrant des Rangers juniors canadiens en train de marcher)

Major Craig Volstad :

So we try to cover all aspects of their life to make them better people when they go back to their community.

(Changement de plan. Plan moyen montrant des Rangers juniors canadiens, des Rangers canadiens et des militaires)

Major Craig Volstad (prenant la parole devant un groupe) :

Bring it on in here, guys.

Major Craig Volstad (en voix hors champ) :

We have almost 300 kids from 35 communities in the three territories.

(Changement de plan : le Maj Volstad devant un groupe de Rangers juniors canadiens)

Almost 100 Rangers and a staff of about 35.

(Changement de plan. Plan moyen montrant le Maj Volstad prenant la parole devant un groupe de Rangers juniors canadiens)

Major Craig Volstad (prenant la parole devant un groupe de Rangers juniors canadiens) :

The relationships that you guys build here, now, today are relationships that will last a lifetime.

(Changement de plan. Plan moyen montrant des Rangers juniors canadiens attentifs)

Major Craig Volstad :

It is these relationships that will help us build a stronger north and a stronger nation.

(Changement de plan. Plan moyen montrant le Maj Volstad de dos)

So I got four things I want you guys to work on this year.

(Changement de plan. Plan moyen montrant des Rangers juniors canadiens attentifs)

First one is learn. Learn from your instructors; learn from the staff; and learn from your peers, whether it’s from the same community or whether it’s from another community.

(Changement de plan. Plus gros plan montrant des Rangers juniors canadiens attentifs)

Challenge yourself.

(Changement de plan. Plan moyen montrant le Maj Volstad de dos)

If you’re afraid of water, jump in that swift water.

(Changement de plan. Gros plan montrant des Rangers juniors canadiens)

Be respectful of each other. We all have diverse backgrounds.

(Changement de plan. Plan moyen montrant le Maj Volstad et des Rangers juniors canadiens)

We all approach things slightly different. Respect each other’s ideas and build on them. And last one guys, and probably the most important is: just have fun.

(Changement de plan. Plan moyen montrant le Maj Volstad et des Rangers juniors canadiens)

Okay?

(Applaudissements)

Maj Craig Volstad (voix hors champ) :

Usually on day one, they’re pretty nervous. Some of them might even be crying.

(Changement de plan. Plan moyen montrant le Maj Volstad et des Rangers juniors canadiens. Des Rangers juniors canadiens applaudissent)

But by the end of it, a lot of them don’t want to go home.

(Changement de plan. Plan d’ensemble montrant un paysage et la silhouette de la ville de Whitehorse. On entend le bruit d’un cours d’eau tumultueux)

(Changement de plan. Plan d’ensemble montrant des Rangers juniors canadiens debout sur des roches au milieu d’une rivière)

Voix d’un instructeur :

Let’s go, let’s go! We don’t have much time!

(Un Ranger junior canadien crie et saute dans l’eau; il est emporté par le courant)

(Changement de plan. Gros plan montrant le Ranger junior canadien au moment où il touche l’eau. Des hourras suivent)

Voix d’une instructrice :

Yeah!  Feet up, feet up, feet up!

Major Craig Volstad (voix hors champ) :

Youth from the high Arctic, a lot of them have never seen mountains, they have never seen trees. They’ve never experienced insects, nor the temperatures we have in Whitehorse, believe it or not.

(Changement de plan. Plan d’ensemble montrant le Ranger junior canadien dans l’eau)

(Changement de plan. Gros plan montrant le Ranger junior canadien qui reçoit de l’aide pour sortir de l’eau)

Instructrice (alors qu’elle retombe à l’eau avec le Ranger junior canadien)

One, two, three. Woohoo!

Major Craig Volstad (voix hors champ) :

To see their reaction and see them grow from complete amazement to actually embracing this climate is pretty awesome.

(Changement de plan. Gros plan montrant le Maj Volstad)

Major Craig Volstad :

And the other side, the youth that are from the area, how they embrace the kids and help them share experiences, you really see a difference over a small seven-day period.

(Changement de plan. Gros plan montrant l’instructeur et des Rangers juniors canadiens lors d’un exercice)

Instructeur (chantant) :

Caribou are the best.

Rangers juniors canadiens (chantant) :

Caribou are the best.

(Vue panoramique montrant des Rangers juniors canadiens)

Instructeur (chantant) :

We will work and will not rest.

Rangers juniors canadiens (chantant) :

We will work and will not rest.

Instructeur (chantant) :

We travel back and forth.

Rangers juniors canadiens (chantant) :

We travel back and forth.

(Vue panoramique montrant des Rangers juniors canadiens)

Instructeur (chantant) :

Through the Great White North.

Rangers juniors canadiens (chantant) :

Through the Great White North.

(Changement de plan. Gros plan montrant l’instructeur de dos)

Sandy Dubois (voix hors champ) :

I’m here because I love Junior Rangers.

(Vue panoramique montrant des Rangers juniors canadiens lors d’un exercice)

Sandy Dubois

I am also here because I love being an instructor and being able to lead the younger JCRs in being a positive role model.

(Changement de plan. Gros plan montrant Sandy Dubois Ouverture en fondu, titre : « Sandy Dubois, Ranger junior canadien »)

Sandy Dubois :

I go out of my comfort zone to get them out of theirs, which is really nice. Then, it feels awesome. The bonding is much more strong after that.

(Changement de plan. Plan moyen montrant des Rangers juniors canadiens)

Instructeur (chantant) :

Trolls, trolls, get back in your holes!

Rangers juniors canadiens (chantant) :

Trolls, trolls, get back in your holes!

Instructeur (chantant) :

Hoorah!

Rangers juniors canadiens (chantant) :

Hoorah!

(Changement de plan. Gros plan montrant la Ranger junior canadienne Sandy Dubois)

Sandy Dubois :

A lot of them for Nunavut and Northwest Territories, they don’t get to see all the stuff we get to see all the time.

(Changement de plan. Plan moyen montrant deux jeunes garçons membres des Rangers juniors canadiens. Ouverture en musique comique)

(Changement de plan. Gros plan montrant la main du Ranger junior canadien tendue vers un insecte au sol)

Sandy Dubois :

They don’t know a lot of what we know.

(Changement de plan. Plan moyen montrant le Ranger junior canadien essayant de saisir un insecte)

They don’t know what a spruce tree is, or certain flowers, bumblebees.

(Changement de plan. Gros plan montrant un Ranger junior canadien portant un insigne d’identité en train d’attraper un insecte)

So, it’s really an experience for them.

Ranger junior canadien :

Take it off, you! Where is it?

(Le Ranger junior canadien crie et échappe l’insecte)

(Changement de plan. Plan d’ensemble montrant des Rangers juniors canadiens se lançant un ballon de volleyball)

(Changement de plan. Plan moyen montrant des Rangers juniors canadiens se lançant un ballon de volleyball)

Major Craig Volstad (voix hors champ) :

Anytime you bring upwards of 300 kids together, you have lots of challenges. And homesickness and adjustment to the culture is definitely one of our biggest challenges.

(Changement de plan. Plan d’ensemble montrant des Rangers juniors canadiens jouant au basketball)

(Changement de plan. Gros plan montrant des Rangers juniors canadiens jouant au basketball)

(Changement de plan. Gros plan montrant le ballon de basketball pénétrant dans le panier)

(Changement de plan. Plan d’ensemble montrant des Rangers juniors canadiens utilisant des téléphones publics)

Major Craig Volstad (voix hors champ) :

For the younger youth, this could be the first time away from mom and dad and the first time away from the community that they know.

(Changement de plan. Plan moyen montrant des Rangers juniors canadiens au téléphone)

(Changement de plan. Gros plan montrant le Maj Volstad)

Major Craig Volstad :

Fortunately the military umbrella allows us a lot of flexibility, but we have the leadership to guide these kids through these challenges. And, most of them come out of here a heck of a lot stronger than they were when they came into it.

(Changement de plan. Plan moyen montrant des Rangers canadiens parlant à un Ranger junior canadien)

(Changement de plan. Plan moyen montrant le Cplc Simon assis avec un Ranger junior canadien)

(Changement de plan. Gros plan montrant le Cplc Simon. Ouverture en fondu, titre : « Cplc Dollie Simon, 1er Groupe de patrouilles des Rangers canadiens »)

Caporal-chef Dollie Simon :

During our camp brief, I got all JCRs from all communities together and let them know that my background is a community wellness worker, certified counsellor.

(Changement de plan. Plan moyen montrant le Cplc Simon et un Ranger junior canadien en train de marcher)

So, when they are lonesome and they’re not feeling good, I ask them to come to me and I’ll be there for them.

(Coups de feu. Changement de plan. Plan d’ensemble montrant des Rangers juniors canadiens sur un champ de tir)

(Changement de plan. Plan moyen montrant le Cplc Simon et un Ranger junior canadien recevant les directives d’un militaire)

Ranger junior canadien :

Should I pull back?

Militaire :

Yeah, you already did that. Just hold in tight and just squeeze your trigger.  Okay. Go ahead.

(Changement de plan. Gros plan montrant le Ranger junior canadien tirant un coup de feu)

(Changement de plan. Plan moyen montrant le Cplc Simon et le Ranger junior canadien. Ils se félicitent en se tapant dans la main)

Caporal-chef Dollie Simon (voix hors champ) :

I talk to them, encourage them.

Militaire :

Okay. Leave your rifles in place. Everybody stand up.

(Changement de plan. Plan d’ensemble montrant des Rangers juniors canadiens et des instructeurs se dirigeant vers les cibles)

Let’s move forward and check your targets.

Caporal-chef Dollie Simon (voix hors champ) :

Just get them to try it once. Don’t push them.

(Changement de plan. Gros plan montrant le Cplc Simon et un Ranger junior canadien examinant la cible)

Caporal-chef Dollie Simon :

You got all five.

Ranger junior canadien :

I did?

Caporal-chef Dollie Simon :

Yes! All the five shots were on the board.

Caporal-chef Dollie Simon (voix hors champ) :

I sort of give them a challenge.

(Changement de plan. Plan moyen montrant le Cplc Simon prenant un Ranger junior canadien dans ses bras)

Caporal-chef Dollie Simon (voix hors champ) :

« If I do it, will you do it?» Just keep encouraging them, don’t force them.

Instructeur des Rangers canadiens :

All right! On the count of one.

(Changement de plan. Plan moyen montrant des Rangers juniors canadiens se préparant à soulever un gros tronc d’arbre)

Pick it up! Let’s go! One!

(Un Ranger junior canadien soulève le tronc et le place sur un chevalet de sciage)

Instructeur des Rangers canadiens :

Woo hoo!

Sergent Norman Beebe (voix hors champ) :

My purpose is to make sure these kids have a good time.

(Changement de plan. Gros plan montrant Sgt Norman Beebe. Ouverture en fondu, titre, « Sgt Norman Beebe, 1er Groupe de patrouilles des Rangers canadiens »)

We have all sorts of wonderful, different things they can play around with and try down here.

(Changement de plan. Plan moyen montrant le Sgt Beebe serrant la main d’un Ranger junior canadien devant un chevalet de sciage)

Sergent Norman Beebe (à l’intention d’un Ranger junior canadien) :

Methena! Where did your parents come up with that name, eh?

Ranger junior canadien :

My grandma.

Sergent Norman Beebe :

That’s sweet! All right!

(Le Sgt Beebe prend une scie à chaîne)

(Changement de plan. Gros plan montrant les mains du Sgt Beebe sur la scie à chaîne)

Sergent Norman Beebe :

So, hold this down. Pull fast.

(Un Ranger junior canadien fait démarrer la scie à chaîne)

Sergent Norman Beebe :

Are you a lefty or a righty?

(Changement de plan. Plan moyen montrant le Sgt Beebe tenant la scie à chaîne et un Ranger junior canadien. Le Ranger junior canadien hausse les épaules. Sgt Beebe hausse les épaules à son tour)

Sergent Norman Beebe :

Do this!

(En pointant vers son nez).

Put your finger on my nose!

(Un Ranger junior canadien tend la main droite)

Sergent Norman Beebe :

Okay, you’re a righty! (rires)

(Changement de plan. Gros plan montrant le Sgt Beebe et un Ranger junior canadien tenant une scie à chaîne)

Sergent Norman Beebe :

Fire it up!

(La scie à chaîne vrombit)

(Changement de plan. Plan moyen montrant le Sgt Beebe et un Ranger junior canadien. Ils commencent à entailler le tronc d’arbre avec la scie)

(Changement de plan. Gros plan montrant la scie à chaîne à l’œuvre dans le tronc d’arbre)

Sergent Norman Beebe :

Okay! Now I want you to move down; cut me a notch.

(Changement de plan. Gros plan montrant un Ranger junior canadien exécutant une entaille dans le bois)

(Changement de plan. Gros plan montrant la fin de l’exécution de l’entaille)

Sergent Norman Beebe :

Good stuff!

(La scie à chaîne est arrêtée)

Sergent Norman Beebe (serrant la main d’un Ranger junior canadien) :

Beautiful name, beautiful job. You’re hired! You can cut wood for me any day!

(Changement de plan. Gros plan montrant des flèches se figeant dans une cible de tir à l’arc)

(Changement de plan. Plan moyen montrant des Rangers juniors canadiens tirant à l’arc)

Un Ranger junior canadien s’adresse à un autre Ranger junior canadien :

I’m going to hit the bull, Michael.

Sergent Norman Beebe (voix hors champ) :

They work together, right? They take pictures of each other when they are working.

(Changement de plan. Gros plan montrant un Ranger junior canadien décochant une flèche)

They’re swapping stories and stuff over at the archery range.

(Changement de plan. Plan moyen montrant des Rangers juniors canadiens marchant en direction des cibles)

Some of them are really good at it, some of them aren’t.

(Changement de plan. Gros plan montrant un Ranger junior canadien examinant une cible)

They’re teaching each other, even as kids they are teaching each other.

(Changement de plan. Gros plan montrant deux Rangers juniors canadiens examinant des flèches)

It’s bonding.

(Changement de plan. Gros plan montrant le sgt Beebe)

Sergent Norman Beebe :

That’s one of the main purposes of this camp; is to get them out, show them stuff they have never seen before, get them to work as a team, alright, build friendships that last a lifetime.

Josie Stoney (voix hors champ) :

Norm, he’s pretty chill.

(Changement de plan. Gros plan montrant Josie Stoney. Ouverture en fondu, titre : « Josie Stoney, Ranger junior canadienne »)

Josie Stoney :

I like that guy. He’s outgoing, he’s a good person and he’s really funny. Like, he’ll tell pretty funny jokes and his moustache is just top notch.

Sergent Norman Beebe (voix hors champ) :

You’re going across one at a time.

(Changement de plan. Plan d’ensemble montrant le Sgt Beebe et des Rangers juniors canadiens. Il y a une échelle et une corde raide attachée à un arbre.)

Sergent Norman Beebe :

I’ve never had anybody actually fall off this rig.

(Changement de plan. Gros plan montrant le Sgt Beebe pointant en direction de la corde raide. On entend une musique comique.)

Sergent Norman Beebe :

They have fallen on it, right? But they’ve never fallen off of it.

(Changement de plan. Gros plan montrant un Ranger junior canadien riant)

(Changement de plan. Plan d’ensemble montrant le Sgt Beebe et des Rangers juniors canadiens)

Sergent Norman Beebe :

We’ll start with one of the kids from Gjoa Haven.

(Changement de plan. Gros plan montrant un Ranger junior canadien montant dans une échelle et se déplaçant sur une corde tendue entre deux arbres)

Sergent Norman Beebe (voix hors champ) :

Aha! Away you go!

(Changement de plan. Plan d’ensemble montrant un Ranger junior canadien se déplaçant le long de la corde avec l’aide du Sgt Beebe)

Sergent Norman Beebe :

Just slide your feet, right?

(Changement de plan. Gros plan montrant les pieds d’un Ranger junior canadien)

Sergent Norman Beebe :

Less motion.

(Changement de plan. Plan moyen montrant un Ranger junior canadien perdant l’équilibre)

Sergent Norman Beebe :

Bend your knees. Bend your knees. Hang on your arms.

(Changement de plan. Gros plan montrant un Ranger junior canadien sur la corde)

Sergent Norman Beebe :

You’re doing good. Keep moving your feet.

(Changement de plan. Plan moyen montrant des Rangers juniors canadiens observant)

Sergent Norman Beebe :

Even when you’re doing the wobbly.  He-he-he-he.

(Changement de plan. Plan d’ensemble montrant des Rangers juniors canadiens pagayant à bord de canots – la musique comique prend fin)

Josie Stoney (voix hors champ) :

The canoeing was beautiful. The scenery is just perfect.

(Changement de plan. Plan moyen montrant des Rangers juniors canadiens pagayant à bord de canots)

When you go out and you see the water and the lake and you can see the mountains in the background and the just tree line, it looks so beautiful because you don’t really see stuff like that back home.

(Changement de plan. Plan d’ensemble montrant des canots et des montagnes en arrière-plan)

(Changement de plan. Plan moyen montrant des canots)

And when you’re canoeing it’s just relaxing. It gets your nerves a bit relaxed, you know?

(Changement de plan. Plan d’ensemble montrant des canots et des montagnes)

You don’t get to learn stuff like this back home.

(Changement de plan. Gros plan montrant Josie Stoney)

Josie Stoney :

For instance, if I never went to the course before and just came out camping I wouldn’t know what to do. I wouldn’t, like, know how to hunt, what to eat.

(Changement de plan. Plan moyen montrant des Rangers juniors canadiens avançant en terrain boisé)

You don’t get to do stuff like that back home.

Ranger canadien :

If you get a cut that’s infected, or a sliver you can’t pull out, get the sap off that tree that’s been cut, just put that on and then put a band aid on.

(Changement de plan. Gros plan montrant un Ranger canadien s’adressant à des Rangers juniors canadiens)

(Changement de plan. Gros plan montrant un Ranger junior canadien attentif)

(Changement de plan. Gros plan montrant la main d’un Ranger canadien)

It will bring the sliver out and it’ll take all the pus and the infection out of your hand.

(Zoom arrière découvrant le groupe de Rangers juniors canadiens)

Ranger junior canadien :

What’s that?

Un Ranger canadien :

It’s pitch off a spruce tree.

(Changement de plan. Gros plan montrant un Ranger junior canadien abattant un arbre à l’aide d’une hachette)

Un Ranger canadien :

You’ll see it in all the trees that have been damaged.

Caporal-chef Solomon Voisey (voix hors champ) :

I’m thankful I had a grandfather that thought he had to teach me survival techniques out on the land.

(Changement de plan. Gros plan montrant des Rangers juniors canadiens examinant de la sève)

(Changement de plan. Gros plan montrant le Cplc Solomon Voisey. Ouverture en fondu, titre : « Cplc Solomon Voisey, 1er Groupe de patrouilles des Rangers canadiens »)

Nowadays, there’s many people employed now so they can’t go out with their children or grandchildren anymore.  So, in a way I think that’s where the Rangers take over.

(Changement de plan. Plan moyen montrant des Rangers juniors canadiens en terrain boisé)

Une Ranger canadienne

Come around, check it out.

(Changement de plan. Gros plan montrant une Ranger canadienne près d’un arbre)

We found a bear. Remember the height that we showed you? The black bear?

(Changement de plan. Gros plan montrant un Ranger junior canadien touchant des marques de griffes sur le tronc d’un arbre)

Une Ranger canadienne

Look at that. There’s a mark here. And it’s a bear claw.

(Changement de plan. Plan moyen montrant d’autres Rangers juniors canadiens touchant les marques de griffes)

Un Ranger canadien

Bears will reach as high as they can and mark trees all through their own territory. A bear marks that low and then another comes in and marks it higher. This bear is going to be watching it. He knows there’s somebody in there bigger than him. And if you see a mark up there about eight or 10 feet, you should be watching it.

(Changement de plan. Gros plan montrant des Rangers juniors canadiens examinant l’arbre)

Caporal-chef Solomon Voisey (voix hors champ) :

They do learn things down here that will be useful when they get back home - very much.

(Changement de plan. Gros plan montrant le Cplc Voisey)

Thanks to the military.

(Ouverture en musique. Fondu vers un plan d’ensemble montrant une étendue d’eau et une région sauvage)

(Changement de plan. Gros plan montrant le drapeau des Rangers canadiens)

(Changement de plan. Plan d’ensemble montrant des Rangers juniors canadiens sur un terrain de rassemblement)

Major Craig Volstad (voix hors champ) :

We try to make accommodations for all the different cultures.

(Changement de plan. Plan moyen montrant le Maj Volstad traversant le terrain de rassemblement à pied)

And whenever possible, share the unique aspects of each culture.

(Le Maj Volstad s’arrête devant la Ranger junior canadienne Sandy Dubois)

Sandy Dubois :

Junior Canadian Rangers, attention!

(Changement de plan. Plan d’ensemble montrant des Rangers juniors canadiens sur le terrain de rassemblement. Ils se tiennent au garde-à-vous)

(Changement de plan. La Ranger junior canadienne Sandy Dubois salue le Maj Volstad. Le Maj Volstad la salue à son tour)

On the final parade, what you’ll find is a little bit of a demonstration – from throat singing, drum dancing and other aspects of unique culture that we’re still working on because it depends on year-to-year, what skills those kids have.

(Changement de plan. Gros plan montrant le Maj Volstad)

And they put on a bit of a show and they’re very proud of it.

(Changement de plan. Plan d’ensemble montrant le terrain de rassemblement)

Major Craig Volstad (voix hors champ) :

It’s a pretty awesome experience.

(Voix féminine provenant d’un haut-parleur)

Throat singing is a unique, enchanted form of musical expression.

(Changement de plan. Plan d’ensemble montrant une Ranger junior canadienne traversant le terrain de rassemblement à pied)

A mixture of husky chanting and low growling, throat singing is a competition in which the first person to laugh, stop, or run out of breath loses.

(Deux Rangers juniors canadiennes entament un chant de gorge)

(Changement de plan. Différents gros plans montrant la prestation des deux chanteuses. Elles s’interrompent et éclatent de rire. Applaudissements)

(Changement de plan. Plan d’ensemble montrant un militaire sur le terrain de rassemblement)

Militaire :

Three cheers for the outgoing commanding officer, Major Craig Volstad! Hip hip!

Tous :

Hooray!

Militaire :

Hip hip!

(Changement de plan. Plan moyen montrant des Rangers juniors canadiens levant les bras)

Tous :

Hooray!

Militaire :

Hip hip!

(Changement de plan. Gros plan montrant le Sgt Norman Beebe et une Ranger canadienne traversant le terrain de rassemblement)

Tous :

Hooray!

Major Craig Volstad (voix hors champ) :

Over my last three years in the command, I’ve seen kids grow.

(Le Sgt Beebe et la Ranger canadienne s’approchent du Maj Volstad et lui remettent une plaque)

I’ve seen the difference our headquarters makes through programs like the Enhanced Training Session in Whitehorse.

(Changement de plan. Gros plan montrant le Maj Volstad)

And to see these people grow and become leaders, it’s been one of the most inspirational programs, I would say, in the North for sure, and maybe even in Canada.

(Changement de plan. Plan d’ensemble montrant le terrain de rassemblement)

(Changement de plan. Gros plan montrant le Ranger junior canadien Sandy Dubois traversant le terrain de rassemblement afin de recevoir une plaque)

Animateur :

This award is presented to the Enhanced Training Session, Advanced Junior Canadian Ranger, exemplifying the highest level of leadership. This award goes to Sandy Dubois of Dawson City.

(Applaudissements)

Major Craig Volstad (voix hors champ) :

Everyone leaves here with unique experiences and something to say, ‘wow, I made a difference, and this is something I’m very proud to be a part of.’

(Changement de plan. Gros plan montrant Sandy Dubois recevant sa plaque et saluant)

(Fondu au noir. Ouverture en musique comique.)

Une Ranger canadienne (voix hors champ) :

I get a kick out of you guys getting scared of little bugs.

(Ouverture en fondu. Plan moyen montrant une Ranger canadienne et deux jeunes filles membres des Rangers juniors canadiens alors que défile le générique de fin)

Okay? All it is - is a little pinch.

(Elle pince légèrement une Ranger junior canadienne)

Une Ranger junior canadienne (réagissant) :

Eeew!

La Ranger canadienne

See? That’s a little pinch. Okay, when you guys are in your boat and you guys have got a little, small boat and I see you guys hunt seals and whales. For me - you see it on TV. But with me, I go with you guys, that’s going to scare me.

Générique à l’écran :

Produced by:  Directorate Army Public Affairs

Cinematographer: Cplc Kurt Visser

Field Producer/Director:  Doug Rotar

Post-production: Patrick Edwards

Special Thanks to: Capt Stephen Watton, 1st Canadian Ranger Patrol Group, Junior Canadian Rangers, Bruce Valeriani

(Fondu au noir. Ouverture en fondu, titre : « Strong. Proud. Ready. Forts. Fiers. Prêts. »)

(Fondu sur l’identifiant de la Défense nationale et l’information sur les droits d’auteur. Fondu sur le mot-symbole « Canada ».)

 

 

Date de modification :