Explorer les possibilités dans la Réserve lors d’une activité portes-ouvertes dans les manèges militaires de l’Armée partout au Canada

Article / Le 20 septembre 2017 / Numéro de projet : 17-0231

Par Steven Fouchard, Affaires publiques de l’Armée

Remarque : pour visionner les photos additionnelles, veuillez cliquer sur la photo dans la galerie d'images.

Ottawa, Ontario — La Réserve de l’Armée canadienne (Rés A) s’attaque à de grands défis, des opérations de combat jusqu’aux interventions dans les situations d’urgence. La journée porte ouverte de la Rés A sera donc à la hauteur ses ambitions : grandiose.

Avez-vous déjà songé à vous dépasser et à devenir partie intégrante de la mission de l’Armée en servant à temps partiel en tant que réserviste? Demain, le samedi 30 septembre, vous aurez l’opportunité de poser toutes vos questions : toutes les unités, les sous-unités et les détachements de la Rés A d’un bout à l’autre du Canada ouvriront leurs portes au public.

L’activité s’inscrit dans le rôle de la Rés A, qui vise à engager les Canadiens à l’échelle locale – la Rés A compte 123 unités situées dans 117 communautés. Plus de 90 pour cent des Canadiens habitent à moins de 45 minutes de route d’un manège militaire de la Rés A.

« Nous sommes très bien implantés dans la communauté », a déclaré le lieutenant-colonel Frédérick Côté, qui fait partie de l’équipe de la Production du personnel au chef d’état-major des Opérations de l’Armée à Ottawa. « Il s’agit d’une belle façon de rencontrer les réservistes de votre communauté en personne – de les voir dans leur environnement de travail et de comprendre la vaste gamme d’options de carrières offertes dans la Rés A. »

L’infanterie et les blindés sont souvent les premiers groupes professionels militaires auxquels on pense pour le service militaire, or le Lcol Côté affirme que les visiteurs aux portes ouvertes des manèges militaires seront surpris de découvrir la variété d’occasions d’apprentissage.

« Nous avons également des communicateurs, des logisticiens, des membres du Génie, des membres de la Police militaire et du personnel médical. Nous avons besoin de gens de métier, comme des techniciens d’armes. Le public obtiendra un portrait d’ensemble de ce que nous offrons. »

L’activité portes-ouvertes des manèges coïncide avec l’intensification du Renforcement de la Réserve de l’Armée (RRAC). Il s’agit d’une campagne continue visant à bâtir une Rés A solide grâce à un recrutement amélioré, à l’affectation de tâches de mission, à une instruction améliorée et à un meilleur accès à l’équipement, des mesures qui visent à faciliter la croissance et à intégrer la Rés A plus étroitement avec la Force régulière.

Vous aimeriez poursuivre vos études? Par l’intermédiaire du RRAC, la Rés A élargie l’Initiative pilote en leadership civilo-militaire (IPLCM). Partenariat entre l’Armée canadienne (AC)  et les universités canadiennes, l’IPLCM permet aux réservistes d’obtenir des crédits d’instruction militaire dans les universités canadiennes.

À long-terme, l’AC explorera un arrangement inversé, par l’entremise duquel les nouvelles recrues pourront obtenir des crédits pour les qualifications militaires si elles ont terminé une instruction civile pertinente.

L’initiative du RRAC améliore également le recrutement dans la Rés A en général. Un processus accéléré permettra aux gens de s’enrôler beaucoup plus rapidement. Dans de nombreux cas, ils seront enrôlés après seulement deux visites à l’unité de leur région; cela a déjà pris jusqu’à un an par le passé. Les recrues doivent tout de même se conformer aux normes strictes de l’AC, mais les étapes sont désormais mieux synchronisées pour accélérer le processus.

« Comme toujours, les contributions de nos soldats-citoyens sont essentielles à nos opérations, que ce soit à l’étranger ou au pays, comme nous avons pu le constater ce printemps durant les inondations au Québec », a déclaré le brigadier-général Rob Roy MacKenzie, chef d’état-major de la Réserve de l’Armée canadienne. « Les efforts de recrutement déployés par les divisions de l’Armée canadienne garantiront non seulement la durabilité de l’institution, mais également la croissance nécessaire au cours des prochaines années, ainsi que l’atteinte de ses mandats et objectifs opérationnels. Nos réservistes continueront de servir de pont avec les communautés locales et de contribuer à accroître la diversité au sein des Forces armées canadiennes. »

Voir les liens connexes pour trouver l’unité de la Rés A la plus près de chez vous.

Pour commenter cet article, rendez-vous dans la section Articles de la page Facebook de l’Armée canadienne

Vous cherchez une superbe carrière à temps plein? Les Forces armées canadiennes embauchent. Voyez les occasions d’emploi ici : https://www.canada.ca/fr/ministere-defense-nationale/campagnes/emplois-en-demande.html.ca/en/department-national-defence/campaigns/in-demand-jobs.html

Et souvenez-vous, vous pouvez aussi occuper un emploi à temps partiel : un soir par semaine et une fin de semaine par mois au sein de la Réserve de l’Armée canadienne.

Pour vous joindre à la Réserve de l’Armée, commencez par vous rendre au manège militaire local de votre collectivité ou région. Si vous cherchez un métier en particulier, vous devez vous joindre à une unité qui offre ce type d’emploi.

Parcourez cette liste d’unités de la Réserve pour en trouver une près de vous : http://www.army.forces.gc.ca/fr/reserve/index.page#unit

Date de modification :