Exercice STORMING BEAR – Entraînement de tir réel de la Force opérationnelle Tomahawk menant à un niveau de préparation élevée

Galerie d'images

Article / Le 10 novembre 2016 / Numéro de projet : c-ar-1110-ex-storming-bear

Ce mois‑ci, Petawawa a pavé la Voie vers un niveau de préparation élevé (VNPE), en tenant un entraînement interarmes de tir réel. Au cours de l’exercice STORMING BEAR, qui a commencé le 24 octobre et se terminera le 21 novembre, les unités de la Force opérationnelle Tomahawk participent à un exercice interarmes et multi‑éléments complexe sur des champs de tir réel, dans le secteur d’entraînement de Petawawa, en vue d’atteindre les normes de niveau 4 de compagnie et celles de niveau 5 de groupement tactique.

La Voie vers un niveau de préparation élevé constitue l’entraînement phare de l’Armée canadienne visant à préparer les militaires aux déploiements nationaux ou expéditionnaires, selon le mandat que le donne le gouvernement du Canada. L’exercice STORMING BEAR est une étape importante de l’entraînement menant à une haute disponibilité opérationnelle; ce dernier permettra de planter le décor pour le point culminant de l’entraînement VNPE : l’exercice MAPLE RESOLVE en mai 2017. Ce dernier a pour objectif de générer une brigade d’armée compétente, confiante et intégrée qui peut fournir des forces évolutives, adaptées aux missions et capables d’intervenir dans toute la gamme des opérations.

Parmi les participants, mentionnons les 1er, 2e et 3e bataillons du Royal Canadian Regiment, les Royal Canadian Dragoons, le 2e régiment, Royal Canadian Horse Artillery, le 2e Régiment du génie de combat, le 2e Escadron des transmissions, le 2e Bataillon des services, la 2e Ambulance de campagne, le 450e Escadron tactique d’hélicoptères, ainsi que d’autres éléments habilitants. Les soldats de la Première réserve de l’Armée canadienne prennent également part à l’exercice STORMING BEAR, pleinement intégrés dans les unités de la Force régulière correspondantes ou associées.

Complexes et dynamiques, ces champs de tir mettent en scène des soldats débarqués avançant sur des objectifs et étant appuyés par des véhicules blindés effectuant un tir réel, une artillerie de 155 mm, des hélicoptères CH147 Chinook et d’autres éléments d’appui. L’essentiel de ces champs de tir interarmes de haut niveau repose sur le fait que les soldats tirent de la munition réelle au milieu de différents éléments en mouvement, ce qui en fait un entraînement très complexe et fort utile.

L’exercice Storming Bear est d’autant plus compliqué par le fait que certains éléments de la Force opérationnelle sont basés à Gagetown, au Nouveau‑Brunswick (2e Bataillon du Royal Canadian Regiment et Escadron C des Royal Canadian Dragoons).  

Tous ces obstacles, que doivent surmonter chacun des soldats, ainsi que les organisations de commandement et contrôle de chacune des unités et de la Force opérationnelle Tomahawk, aideront cette dernière à se préparer à remplir les tâches exigeant une disponibilité opérationnelle élevée qui lui seront données l’année prochaine. En attendant, elle continue sur la Voie vers un niveau de préparation élevée, la prochaine étape étant l’exercice Sharpening Tomahawk, qui aura lieu à Petawawa à la fin de novembre.

Par le lieutenant Dan Mazurek, Officier d'Affaires Publique, Force opérationnelle Tomahawk

Date de modification :