Exercice COLLABORATIVE SPIRIT 2016

Galerie d'images

Liens connexes

Article / Le 11 octobre 2016 / Numéro de projet : c-ar-1011-ex-collaborative-spirit

Au milieu des tourbillons de fumée rouge dans le village d’Ortona où ont lieu les opérations en zone urbaine, avec le vrombissement des moteurs diésel sur la Matawa et avec le tonnerre des tirs d’artillerie, de chars, de mortiers et d’armes légères, à la Tour J, les participants civils à l’exercice COLLABORATIVE SPIRIT 2016 (Ex CS16) ont eu l’occasion de vivre à fond une expérience typique de l’Armée canadienne.

L’exercice COLLABORATIVE SPIRIT 2016, qui s’est tenu à la Base de soutien de la 4e Division du Canada Petawawa, du 19 au 23 septembre, a procuré à des intervenants liés à l’Armée canadienne et à des dirigeants civils une occasion de voir et de bien comprendre personnellement en quoi consistent les capacités et l’équipement de l’Armée canadienne, de même que de se rendre compte du professionnalisme et des compétences des soldats canadiens.

« Le but de l’exercice COLLABORATIVE SPIRIT, a déclaré avec fierté le brigadier‑général Stephen Cadden, commandant de la 4e Division du Canada, consiste à faire découvrir à de hauts fonctionnaires, à des dirigeants de l’industrie et à des membres influents de la population canadienne les capacités de combat de la 4e Division du Canada et de l’Armée canadienne. Cet exercice permet on ne peut mieux de mettre en vedette notre personnel et notre équipement de manière que les Canadiens et les Canadiennes puissent constater que leurs forces armées sont fortes, fières et prêtes. »

Pour cela, on a réparti les participants entre des pelotons, on les a munis d’un uniforme et d’une trousse de l’Armée canadienne et on les a fait passer par trois différents kiosques, accompagnés par des partenaires assignés d’une équipe de tir.

Plus de 400 participants, invités par l’intermédiaire du Programme de commandement et d’état‑major interarmées, de la Young Presidents Organization, du Conseil canadien des affaires et du Programme de recrutement d’agents des politiques, ont pris part à l’exercice qui a duré cinq jours.

La journée a commencé à un poste d’instruction de base à la Tour J, dans le secteur d’entraînement de Petawawa, où les participants se sont exercés à utiliser les techniques de camouflage et de dissimulation, à manier le fusil C7A2, à faire feu avec toute la gamme des armes légères de l’Armée canadienne, y compris le lance-grenades automatique C16 et le canon Bushmaster de 25 mm. Pour terminer, le « peloton » a assisté à une démonstration fulgurante au cours de laquelle il a été témoin de tirs réels effectués avec le mortier de 81 mm, le fusil sans recul antichar Carl Gustav de 84 mm, le canon principal de 120 mm du char Leopard 2A4 et l’arme de combat par excellence, le M777, qui tire des obus à explosif brisant de 155 mm.

Cette année, l’exercice COLLABORATIVE SPIRIT s’est démarqué en raison du jumelage très réussi de participants avec des membres de l’équipe de tir de la Force opérationnelle Tomahawk qui ont passé la journée à encadrer leurs invités et à répondre à leurs questions sur l’Armée canadienne, sur le 2e Groupe-brigade mécanisé du Canada et sur la Force opérationnelle Tomahawk nouvellement mise sur pied.

L’exercice COLLABORATIVE SPIRIT 2016 a offert une excellente occasion de présenter l’Armée canadienne aux membres influents de la population canadienne et de leur faire connaître la Force opérationnelle qui s’apprête à assumer le rôle de formation à haut niveau de préparation opérationnelle en 2017.

Par le Lieutenant Dan Mazurek, Officier d'affaires publiques de la Force opérationnelle Tomahawk / 2e Groupe-brigade mécanisé du Canada

Date de modification :