The Governor General's Horse Guards

Identification de l'unité

Insigne du The Governor General's Horse Guards

NULLI SECUNDUS

« Toujours premier, jamais second »

Reserve de l'Armée

Graphique : Joanna Gajdicar

Joignez notre équipe

N’hésitez pas à nous téléphoner pour obtenir plus d’informations. Nous nous ferons un plaisir d’étudier votre curriculum vitae et de vous faire visiter notre unité.

Le recruteur de notre équipe

Nom : Sergent Jesus Castillo
Téléphone : 416-633-6200, Ext. 4336
Courriel : Jesus.Castillo@forces.gc.ca

Téléphone : 416-200-ARMY (2769)
Courriel : 32CBGRecruiting@forces.gc.ca

Ou contactez

Téléphone : 1-800-856-8488
Trouvez un centre de recrutement près de vous.

Entraînement

Soirée de rassemblement de l’unité : mardi soir de 19 h à 22 h.

Métiers dans notre unité

Équipement

Armes :

Véhicules :

Voir la liste complète des armes et véhicules.

Qui nous sommes

The Governor General's Horse Guards est le régiment blindé de réserve sénior du Canada hébergé au manège militaire LCol George Taylor Denison III à Toronto. Il fait partie du 32e Groupe-brigade du Canada (32 GBC), une formation de la Première réserve de l'Armée canadienne.

Avantages de l’enrôlement

Lorsque vous vous joignez à notre unité, vous recevrez une rémunération concurrentielle pour votre travail à temps partiel ou à temps plein. Vous êtes également admissible pour une formation en cours d’emploi qui pourrait vous être utile dans votre vie civile. Aussi, il y a des avantages médicaux, dentaires et éducatifs qui sont offerts aux réservistes de l’Armée.

Voici les détails :

Équipe de commandement

  • Commandant : Lieutenant-colonel Scott M. Duncan, CD
  • Sergent-major : Adjudant-chef Dave W. Munroe, CD

Contactez-nous

The Governor General's Horse Guards
Manège militaire LCol George Taylor Denison III
1 ruelle Yukon
Toronto, ON
M3K 0A1

Téléphone : 416-633-6200, Ext. 2893
Courriel : William.Gatrell@forces.gc.ca

Heures de bureau : Du lundi au vendredi de 8 h à 16 h

Nouvelles

Le sergent John Ta, réserviste de l’Armée

Un Canadien de première génération est fier de représenter le drapeau canadien

Thunder Bay (Ontario) — Pour le sergent John Ta, réserviste de l’Armée de Thunder Bay, le port de la feuille d’érable sur son bras gauche est un rappel de la liberté et des privilèges dont il jouit quotidiennement au Canada.
Le 16 mai 2018

L'adjudant-chef Tracy-Ann Fisher est honorée

Un sergent-major régimentaire profite d’une rare fête des Mères « à la maison » avec 40 000 étrangers

Hamilton (Ontario) — Son engagement inébranlable envers la Réserve de l’Armée a souvent compliqué la tenue des activités familiales, mais cette année l’adjudant-chef Tracy-Ann Fisher a pu célébrer la fête des Mères avec sa famille pour une rare fois.
Le 14 mai 2018

le caporal Rohringer pndant son déploiement dans le cadre de l’opération NUNALIVUT 2018

Une musicienne militaire échange son trombone pour une motoneige pendant une opération nationale

Winnipeg (Manitoba) – Peu importe le métier militaire qu’ils choisissent, chaque personne qui se joint l'Armées canadiennes (AC) est un soldat d’abord.
Le 9 mai 2018

Voir d'autres nouvelles

Notre histoire

The Governor General's Horse Guards (GGHG) est un régiment de la Réserve constitué de soldats-citoyens volontaires dont les illustres antécédents remontent à 1822, année où le capitaine G.T. Denison a rassemblé une troupe de « Dragoons » destinée à un bataillon d’infanterie local de la milice. Dès lors, la famille Denison, originaire de la ville de Weston, a commandé et financé la troupe pendant des générations. En 1839, la troupe s’est affranchie de son bataillon d’infanterie d’appartenance et en 1866, elle a pris le nom de Governor General's Body Guard (GGBG). George Taylor Denison III en a augmenté l’effectif pour en faire un escadron en 1876, puis un régiment en 1889. L’une des deux troupes qui ont fusionné avec le GGBG pour constituer un régiment est la plus ancienne troupe de cavalerie du Canada, la troupe Markham (Button's), mise sur pied en 1810. Le Régiment perpétue fièrement l’histoire de la troupe de Button, qui s’est distinguée lors de son service au sein de l’armée du général Brock pendant la guerre de 1812. La seconde troupe à avoir fusionné avec le GGBG pour devenir la quatrième et dernière troupe du Régiment en 1889 est la troupe Oak Ridge’s de Richmond Hill, formée en 1853.

The Governor General's Body Guard a été mis à contribution dans la plupart des grands conflits canadiens du XIXe siècle. Tant la troupe de Denison que celle de Button ont été en service actif pendant près de 400 jours pendant la rébellion de 1837 et ont été récompensées du nom de Queen's Light Dragoons pour leurs vaillants efforts. La troupe d’une soixantaine de volontaires de Denison a continué de tenir des rassemblements pendant les années 1840 et 1850, de sorte que ses états de service sont ininterrompus. En 1866, la troupe a été mobilisée et déployée pendant un mois pour défendre le Canada contre l’Armée républicaine irlandaise d’Amérique au cours de l’invasion des Fénians. Elle a alors servi d’avant-garde pour la colonne de soldats britanniques/canadiens du colonel Peacock; elle a donc été la première à atteindre et à libérer la ville de Fort Erie et y a fait de nombreux prisonniers fénians. Le GGBG devenu escadron a également assuré la sécurité de la zone arrière lors de la rébellion de Riel, ce qui lui a valu ses premiers honneurs de guerre, en l’occurrence la Rébellion du Nord-Ouest de 1885. Pendant la guerre des Boers (1899), le GGBG a fourni 51 volontaires au contingent canadien, dont l’un, le capitaine H.Z.C. Cockburn, a reçu la Croix de Victoria, et trois ont fait l’objet de citations à l’ordre du jour.

Après la guerre des Boers, un nouveau régiment de cavalerie a vu le jour à Toronto et a pris plus tard le nom de Mississauga Horse. Au cours de la Première Guerre mondiale, le Mississauga Horse et le GGBG ont envoyé des milliers de volontaires au Corps expéditionnaire canadien, en France. Une fois la guerre terminée, tous deux se sont vu confier le privilège de perpétuer l’histoire et les honneurs de guerre du régiment d’élite 4e Bataillon, The Canadian Mounted Rifles (4 CMR). Le 4 CMR mis sur pied par le GGBG et le Mississauga Horse est devenu l’un des bataillons les plus décorés de l’Armée canadienne; la Croix de Victoria a notamment été décernée à l’un des siens, le soldat T.W. Holmes, à Passchendale. En 1936, la réorganisation de l’Armée a mené à l’amalgamation du Mississauga Horse et du GGBG pour constituer un nouveau régiment : The Governor General's Horse Guards (GGHG). Celui-ci a été mis en service actif en 1940 pour aller combattre outre-mer, d’abord en Italie, puis en Europe de l’Ouest; ses faits d’armes lui ont valu neuf honneurs de guerre pendant la Seconde Guerre mondiale.

Depuis, le Régiment a servi le Canada sans interruption, comme unité de la Réserve. Il a délaissé les chevaux en 1941 pour devenir un régiment de chars mécanisé. En 1965, les jeeps ont remplacé les chars et transformé le Régiment en un régiment de reconnaissance à bord de véhicules légers. Le Régiment s’est converti à l’arme blindée avec l’arrivée en 1982 du véhicule blindé Cougar. En 1950, 50 membres du GGHG se sont portés volontaires pour la Force d’opérations spéciales en Corée. Des volontaires et de petits groupes qui en relevaient ont servi au sein de contingents canadiens de l’OTAN en Europe et ont participé à des opérations de maintien de la paix de l’ONU dans le monde entier. En 2004, le Régiment a commencé à fournir du personnel supplémentaire à la Force régulière pour sa mission en Afghanistan, pour un total de 35 soldats en dix ans, ce qui lui a donné ses plus récents honneurs de guerre : Afghanistan. Le Horse Guards continue à ce jour de se porter volontaire comme personnel supplémentaire pour les missions de la Force régulière à l’étranger. Il a également apporté son aide aux autorités civiles du pays lors de catastrophes comme l’ouragan Hazel en 1954, la tempête de verglas de 1998 à Ottawa et les inondations de 2017 au Québec. En 2005, les jeeps ont délogé les Cougar, et le nom de régiment de reconnaissance léger est revenu. Les jeeps restent en service à ce jour, mais le véhicule de patrouille blindé tactique leur vient en renfort. Ce nouveau véhicule met le Régiment sur un pied d’égalité avec les unités de la Force régulière et accroit la capacité du Régiment dans son rôle au sein de l’armée blindée.

Grâce à sa longue histoire et à ses prestigieuses origines, le GGHG est le régiment blindé de la Réserve le plus ancien du Canada. Il est la seule entité des Forces armées canadiennes à avoir reçu son premier étendard en 1938. Il jouit du droit de cité à Toronto et à York. En 1988, la Gazette du Canada a annoncé que Sa Majesté la Reine Elizabeth II était nommée colonel en chef du Régiment. Pour avoir tant donné au Canada, pour son histoire pittoresque et pour la valeur de ses soldats, The Governor General's Horse Guards est véritablement Nulli Secundus – Toujours premier.

Lire la suite de notre histoire.

Date de modification :