The Argyll and Sutherland Highlanders of Canada (Princess Louise’s)

Identification de l'unité

Insigne du Argyll and Sutherland Highlanders of Canada

ALBAINN GU-BRATH

"Vive l'Écosse"

Reserve de l'Armée

Graphique : Joanna Gajdicar

Joignez notre équipe

N’hésitez pas à nous téléphoner pour obtenir plus d’informations. Nous nous ferons un plaisir d’étudier votre curriculum vitae et de vous faire visiter notre unité.

Le recruteur de notre équipe

Nom: Sgt Pidzamecky
Téléphone : 905-972-4168
Courriel : Aaron.Pidzamecky@forces.gc.ca

Ou contactez

Téléphone : 1-800-856-8488
Trouvez un centre de recrutement près de vous.

Entraînement

Soirée de rassemblement de l’unité : mercredi soir, de 19 h à 22 h.

Qui nous sommes

The Argyll and Sutherland Highlanders of Canada (Princess Louise’s) est une unité du 31e Groupe-brigade du Canada, un élément unique des Forces canadiennes, dont le mandat consiste à augmenter les effectifs des Forces canadiennes en leur fournissant des soldats d’infanterie légère qualifiés.

Avantages de l’enrôlement

Lorsque vous vous joignez à notre unité, vous recevrez une rémunération concurrentielle pour votre travail à temps partiel ou à temps plein. Vous êtes également admissible pour une formation en cours d’emploi qui pourrait vous être utile dans votre vie civile. Aussi, il y a des avantages médicaux, dentaires et éducatifs qui sont offerts aux réservistes de l’Armée.

Voici les détails :

Équipe de commandement

Commandant : Lieutenant-colonel Peter St Denis, CD
Sergent-major : Adjudant-chef Grant Lawson, CD

Contactez-nous

The Argyll and Sutherland Highlanders of Canada (P. L.)
200, rue James Nord
Hamilton, ON
L8R 2L1

Téléphone : 905-­972-­4000, Ext. 4168
Courriel : Aaron.Pidzamecky@forces.gc.ca

Nouvelles

Le sergent John Ta, réserviste de l’Armée

Un Canadien de première génération est fier de représenter le drapeau canadien

Thunder Bay (Ontario) — Pour le sergent John Ta, réserviste de l’Armée de Thunder Bay, le port de la feuille d’érable sur son bras gauche est un rappel de la liberté et des privilèges dont il jouit quotidiennement au Canada.
Le 16 mai 2018

L'adjudant-chef Tracy-Ann Fisher est honorée

Un sergent-major régimentaire profite d’une rare fête des Mères « à la maison » avec 40 000 étrangers

Hamilton (Ontario) — Son engagement inébranlable envers la Réserve de l’Armée a souvent compliqué la tenue des activités familiales, mais cette année l’adjudant-chef Tracy-Ann Fisher a pu célébrer la fête des Mères avec sa famille pour une rare fois.
Le 14 mai 2018

le caporal Rohringer pndant son déploiement dans le cadre de l’opération NUNALIVUT 2018

Une musicienne militaire échange son trombone pour une motoneige pendant une opération nationale

Winnipeg (Manitoba) – Peu importe le métier militaire qu’ils choisissent, chaque personne qui se joint l'Armées canadiennes (AC) est un soldat d’abord.
Le 9 mai 2018

Voir d'autres nouvelles

Notre Histoire

À la fin de sa longue vie, un des membres les plus distingués du Régiment se remémorait les années passées au sein de The Argyll and Sutherland Highlanders of Canada (Princess Louise’s) (A & SH of C) et tout le reste semblait de moins en moins important. Quelques années plus tôt, Claude Bissell, longtemps président de l’Université de Toronto et chercheur éminent, décrivait le régiment comme un modèle de mémoire collective et un regroupement d’êtres humains. À son avis, « les régiments d’infanterie invitent à ce type de réflexion; un régiment d’infanterie est avant tout composé d’êtres humains [...] Il existe des liens particuliers qui unissent des êtres humains dans un régiment d’infanterie. Les gens ont tendance à douter de l’autorité supérieure, des membres des échelons supérieurs qui remplissent de la paperasse et transmettent des directives incompréhensibles. Le régiment d’infanterie est la pièce maîtresse du combat; il représente également le travailleur amer qui possède une volonté de fer marquée par le cynisme et l’orgueil. »

Lire la suite de notre histoire.

Date de modification :