Brigadier-général R.R.E MacKenzie, OMM, CD

Brigadier général MacKenzie

Chef d'état-major réserve armée

Le Brigadier-général Rob Roy MacKenzie voit le jour à Regina (Saskatchewan) en 1963, et il passe son enfance à Regina, à Ottawa et à Victoria. En 1976, sa famille déménage à Vancouver, et c’est là qu’en 1985, il s’enrôle dans les Seaforth Highlanders of Canada, en qualité de soldat. Il reçoit sa commission de sous lieutenant en 1986 et l’été suivant, il obtient l’épée de l’Association canadienne de l’infanterie en tant que meilleur candidat de son cours de qualification de lieutenant.

Après avoir obtenu un baccalauréat en sciences spécialisé en géologie de l’Université de la Colombie Britannique en 1989, le Bgén MacKenzie est transféré à la Force régulière, et il se joint au Deuxième bataillon, Princess Patricia’s Canadian Light Infantry, à Winnipeg. Il suit le cours de parachutisme de base, et il sert dans le cadre d’opérations de maintien de la paix des Nations Unies à Chypre, puis de deux missions en Amérique centrale à titre d’observateur militaire des Nations Unies : d’abord au Guatemala, puis au Salvador.

À son retour au Canada en 1992, il est affecté aux Queen’s Own Cameron Highlanders of Canada à Winnipeg, à titre d’officier responsable du personnel de soutien de la Force régulière et de capitaine adjudant. En outre, il enseigne et suit plusieurs cours, et il obtient un diplôme de la United States Army Ranger School.

En 1994, le Bgén MacKenzie se joint au Premier bataillon, Princess Patricia’s Canadian Light Infantry à Calgary, où ses tâches comprennent des fonctions de commandement et d’état-major et le service à titre d’officier de liaison supérieur pendant l’inondation de 1997 au Manitoba. Affecté au Centre de parachutisme du Canada à Trenton, il se qualifie comme parachutiste militaire en chute libre, et donne les cours de parachutisme à ouverture automatique, de parachutisme en chute libre, de chef-largueur et d’instructeur en parachutisme offerts par l’Armée canadienne. En 1999, il est affecté quartier général du 39e Groupe-brigade du Canada à Vancouver, en qualité de G3 Instruction.

En mai 2000, le Bgén MacKenzie revient à la Première réserve, au sein des Seaforth Highlanders of Canada. Après avoir terminé le cours de commandant de compagnie, il est promu au grade de major, après quoi, il suit le cours de commandement et d’état-major de la milice au Collège de commandement et d’état-major de la Force terrestre canadienne de Kingston, et le cours de commandement et d’état-major interarmées de la Réserve, au Collège des Forces canadiennes de Toronto.

En mai 2005, le Bgén MacKenzie est promu au grade de lieutenant-colonel et assume le commandement des Seaforth Highlanders of Canada. En 2006, il est l’un des deux seuls officiers de la Réserve des Forces canadiennes à être choisis pour suivre le cours sur la sécurité nationale des composants de la Réserve des États-Unis, à l’Université de la Défense nationale de Washington (D.C.), il y retourne l’année suivante en qualité de responsable du séminaire, à la demande de la Faculté.

Après avoir quitté l’Armée régulière, le Bgén MacKenzie a entrepris sa deuxième carrière comme agent de police au Service de police de Vancouver (SPV). Il fréquente l’école de police de l’Institut de justice de la Colombie-Britannique, où il se voit attribuer le trophée commémoratif Oliver Thomson pour la condition physique. Il sert ensuite comme membre de la division des patrouilles dans le Downtown Eastside de Vancouver, tout en assumant des fonctions secondaires d’instructeur de maniement des armes à feu de la police et d’entraîneur des recrues sur le terrain. Il est ensuite affecté à l’équipe d’intervention d’urgence (EIU) du SPV, où il est resté durant les Jeux olympiques de 2010 à Vancouver. Outre ses nombreux certificats de police, il suit le cours de commandant de détachement de tireurs d’élite de l’Armée canadienne et le cours de maître tireur d’élite. Il assume des fonctions de sergent de patrouille au sein de la division des opérations, et il est actuellement sergent-enquêteur au sein de la section des normes professionnelles.

Après avoir assumé le commandement des Seaforth Highlanders of Canada, le Bgén MacKenzie est envoyé en mission en Afghanistan, en 2009, pour servir à un poste clé, soit celui de commandant du centre de coordination opérationnelle – Provincial, au quartier général de la Force opérationnelle interarmées – Afghanistan, à Kandahar. À son retour au Canada, le Bgén MacKenzie sert simultanément comme chef d’état-major adjoint – Opérations du 39e Groupe-brigade du Canada et Directeur du programme d’officier de liaison régional – Force opérationnelle interarmées (Pacifique).

Peu après sa promotion au grade de colonel, le 7 septembre 2010, il se porte volontaire et est choisi à l’échelle nationale pour une seconde mission en Afghanistan, où il sert jusqu’à la fin de 2011 dans le cadre de la Mission de formation de l’OTAN en Afghanistan, en qualité de conseiller principal de la police frontalière afghane, une force policière spécialisée qui compte 23 000 membres.

Le 27 mai 2012, il est nommé commandant du 39e Groupe-brigade du Canada. Il est promu à son grade actuel le 11 septembre 2013 et est nommé commandant adjoint de la 3e Division du Canada. En juillet 2014, il termine le cours de commandant de la composante terrestre de la force interarmées multinationale donné par le United States Army War College, à Carlisle (Pennsylvanie). Il assume son poste actuel de Chef d’état-major de la Réserve de l’Armée, au Quartier général de l’Armée canadienne en septembre 2015.

Les prix reçus par le Bgén MacKenzie comprennent le titre d’Officier de l’Ordre du mérite militaire, l’Étoile de campagne générale – Asie du Sud-Ouest avec 3 barres, la Médaille canadienne du maintien de la paix, des Médailles du maintien de la paix des Nations Unies, la Décoration des Forces canadiennes ainsi qu’une Mention élogieuse du Chef d’état-major de la Défense.

Date de modification :