Brigadier-général J.P.H.H. Gosselin, OMM, MSM, CD

Brigadier-général Gosselin

Le commandement de la 2e Division du Canada et de la Force opérationnelle interarmées (Est)

Le Brigadier-général Hercule Gosselin a obtenu un baccalauréat spécialisé en études militaires et stratégiques du Collège militaire royal de St-Jean comme officier d’infanterie en 1988. Sa première affectation au sein du Royal 22e Régiment fut au 1er Bataillon à Lahr, en Allemagne, où il sert à titre de commandant de peloton puis officier des opérations de la compagnie d'infanterie qui est déployée au Qatar pour la durée de la guerre du Golfe et du Koweït. De 1991 à 1993, il sert au sein du 1er Commando et du Régiment aéroporté du Canada. Durant cette période, il sert en Somalie à titre de commandant adjoint puis comme commandant intérimaire du Commando du Quartier général.

De 1993 à 1995, il est muté à Ottawa où il occupe le poste d'aide de camp du Gouverneur général du Canada. Par la suite, après avoir complété le cours de commandement et d'état-major de la Force terrestre, il est affecté à Valcartier au quartier général du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada.

Promu major en 1997, il se joint au 2e Bataillon, Royal 22e Régiment à titre de commandant d'une compagnie d'infanterie et se déploie à Haïti avec la force de l’ONU, puis lors de la tempête de verglas qui a sévi dans la région de Montréal en janvier 1998. Il obtient un diplôme d'études de 2e cycle en administration à l'Université Laval à Québec en 2001. Il gradue du Collège de commandement et d'état-major des Forces canadiennes à Toronto à l'été 2002 où il obtient aussi une maîtrise en études de la défense. Suite à sa mutation à Ottawa à l'été 2002, il sert à titre d'aide de camp du chef d'état-major de la Défense pendant deux ans.

Promu lieutenant-colonel en 2004, il est déployé en Afghanistan à titre d'officier de liaison et planificateur opérationnel auprès du quartier général des Forces de la coalition américaine situées à Kaboul. À son retour au Canada, il devient commandant adjoint, ainsi que commandant de l'Unité de soutien au commandement, du 5e Groupe de soutien du secteur. De 2006 à 2008, il commande le 2e Bataillon, Royal 22e Régiment et la Citadelle de Québec. À l'été 2008, il obtient une maîtrise en administration des affaires et il retourne à Ottawa pour se joindre à l'équipe du Directeur général – Politique de sécurité internationale en qualité de responsable du bureau de la politique pour l'Afrique.

Promu au grade de colonel en 2009, il assume les devoirs de Directeur – Politique du maintien de la paix. En 2010, il prend le commandement de l'Élément de liaison et de mentorat opérationnel à Kandahar en Afghanistan, mission pour laquelle il s'est vu octroyer la Médaille du service méritoire. À son retour de déploiement en 2011, il prend le commandement de la Force opérationnelle contre les dispositifs explosifs de circonstance des Forces canadiennes. Il a été admis au sein de l'Ordre du mérite militaire, à titre d'officier, en 2011 et il a complété le Programme de sécurité nationale en 2013. Cette même année, il devient le commandant du Groupe de soutien de la 2e Division du Canada, et ce, jusqu'en juillet 2015 où il obtient son grade actuel et revient servir à Ottawa en qualité de chef d’état-major des opérations de l’Armée canadienne, poste qu’il occupe jusqu’en juin 2016. La même année, le Bgén Gosselin s’est vu remettre un certificat de la John F. Kennedy School of Government, Executive Education de l’université Harvard, pour avoir complété, le General and Flag Officer Homeland Security Executive Seminar.

Bgén Gosselin assume le commandement de la 2e division du Canada/Force opérationnelle interarmées (Est) le 23 Juin, 2016.

Date de modification :