33e Régiment du génie de combat - Histoire

Notre histoire

Le 33 RGC rend hommage à l’histoire du 3e Escadron de génie et du 5e Escadron de campagne, Corps royal du génie canadien (CRGC). Lors de sa création, le 1er juillet 1902, le 3e Escadron de génie s’appelle la « Ottawa Company of Engineers » (Compagnie du génie d’Ottawa). Durant ses premières années d’existence, l’unité aide la ville d’Ottawa à résoudre plusieurs situations d’urgence et à organiser des cérémonies publiques. Pendant la Première Guerre mondiale, 181 membres de l’unité reçoivent un total de 26 décorations pour leur service au sein d’unités du Corps expéditionnaire canadien. La compagnie passe la guerre à former des officiers du génie.

Lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate, la 3e Compagnie de campagne, CRGC est mobilisée en tant qu’élément du génie de la 1re Division du Canada et s’embarque pour l’Écosse. Une compagnie de réserve demeure à Ottawa.

La 3e Compagnie du Génie (CRGC) participe pour la première fois aux opérations en 1941, lors d’une opération de destruction à Spitzberg, en Norvège. Elle fournit son effort de guerre principal pendant l’invasion de la Sicile en juillet 1943. Tandis que les Canadiens se battent en Sicile, en Italie, en France et en Hollande, les membres du génie effectuent la reconnaissance du terrain sur lequel les armées progressent, traversent des rivières, construisent des routes et des ponts, localisent et désamorcent des mines et des pièges, établissent des réseaux de transmissions et érigent des structures de défense.

Le 5e Escadron de campagne, CRGC, est établi à Kingston, en Ontario, le 1er avril 1910, lorsque la formation de la « 5e Compagnie de campagne, RGC » est autorisée. Il est renommé « 5e Compagnie de campagne, CRGC » le 29 avril 1936; 5e Compagnie de campagne (Réserve), CRGC » le 24 février 1942; « 5e Compagnie de campagne, CRGC », le 15 janvier 1946 et le « 5e Escadron de campagne, CRGC », le 19 juin 1947.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la 5e Compagnie de campagne (Réserve) mobilise la « 5e Compagnie de campagne, CRGC, AAC » pour le service actif le 24 février 1942. La compagnie débarque en Normandie en tant qu’élément de la Première Armée canadienne en juin 1944. Elle combat dans le théâtre des opérations de l’Europe du Nord-Ouest. La compagnie outre-mer est dissoute le 15 janvier 1946.

En temps de paix, le 33 RGC s’entraîne à effectuer des démolitions, à fournir l’alimentation en eau, à effectuer des opérations de pontage, à entretenir les routes, à mettre en place des obstacles, à se sensibiliser à la présence de mines et à fournir un soutien en géomatique/cartographie. Il accomplit également des opérations sur la route et des opérations de pontage pour le ministère des Transports de l’Ontario et Ontario Hydro, ainsi que des tâches liées à l’aménagement des terres, telles que la dépollution environnementale de l’île Upper Duck sur la rivière Rideau.

Le 33 RGC donne des conseils en matière de génie militaire et fournit du soutien opérationnel au 33 GBC. Les membres de l’unité ont également participé à des missions des Nations Unies et de l’OTAN partout dans le monde, et plus récemment en Afghanistan, en Somalie, en Bosnie-Herzégovine, au Kosovo, au Pakistan, au Cambodge, à Chypre et sur le plateau du Golan.

Parmi les récompenses individuelles pour bravoure devant l’ennemi décernées aux membres de l’unité, mentionnons notamment quatre récompenses pour service distingué, vingt-deux Croix militaires, deux barrettes à la Croix militaire, deux médailles pour conduite distinguée, une médaille de George, treize médailles militaires, quinze citations à l’ordre du jour ainsi que d’autres décorations étrangères.

Plus d'histoire sur le 3e Escadron de génie peut être trouvé sur le site Internet Histoire et patrimoine.

Date de modification :