32e Régiment des transmissions

Identification de l'unité

Insigne du 32e Régiment des transmissions

 

Réserve de l'Armée

Graphique : Joanna Gajdicar

Joignez notre équipe

N’hésitez pas à nous téléphoner pour obtenir plus d’information. Nous nous ferons un plaisir d’étudier votre Curriculum Vitae et de vous faire visiter notre unité.

Le recruteur de notre équipe

Téléphone : 416-633-6200 ext 4336
Courriel : 32cbgrecruiting@forces.gc.ca

Ou 

Téléphone: 1-800-856-8488
Trouvez un centre de recrutement près de vous. 

Entraînement

Soirée de rassemblement de l’unité : jeudi soir de 19 h à 22 h.

Métiers dans notre unité

Équipement

 

Qui nous sommes

Le 32e Régiment des transmissions est l’unité de communication du 32e Groupe-brigade du Canada dans la région du Grand Toronto. Il est formé de personnes de métier, d’étudiants civils, de professionnels, de gens d’affaires et de fonctionnaires – des citoyens qui sont heureux de servir leur pays à titre de spécialistes des transmissions au sein de la profession des armes – qui occupent des postes à temps plein et à temps partiel dans la Réserve et la Force régulière. Nous sommes membres de la milice, c’est-à-dire la Réserve de l’Armée des Forces armées canadiennes. Le 32e Régiment des transmissions comprend les éléments suivants :

  • Section de commandement régimentaire
  • 1er Escadron (ATHENA) – Base des Forces canadiennes Borden.
  • 2e Escadron (2e Compagnie des transmissions) – Manège militaire de Fort York, à Toronto.
  • Quartier général et escadron d’appui (le dépôt, Corps royal canadien des transmissions) – à Toronto et à Borden.

Le rôle du 32e Régiment des transmissions consiste à fournir aux commandants et aux états-majors du 32e Groupe-brigade du Canada les moyens d’exercer le commandement et le contrôle. Nous fournissons souvent des services et des installations de déploiement à des unités et à des groupes de la Brigade en vue de l’instruction liée aux opérations de combat ou à la disponibilité opérationnelle en cas d’urgence nationale. Cela comprend le transport dans des camions et des remorques militaires, la sécurité physique, les tentes et les meubles, la production et la distribution d’électricité, le chauffage, l’éclairage et d’autres commodités afin de maintenir en puissance un quartier général dans des conditions rudimentaires. Nos équipes de spécialistes des transmissions établissent des réseaux radio tactiques IRIS, des liaisons arrières par satellite, des réseaux de câbles locaux, une connectivité de réseau commercial ainsi que des réseaux informatiques, y compris le système de soutien du commandement de la Force terrestre (SANS CLASSIFICATION). Nous soutenons également la gestion informatique et fournissons des services de soutien des technologies de l’information. Dans certains cas, nous utilisons des canaux radio amateurs civils et communiquons avec des opérateurs radio en Amérique du Nord et sur d’autres continents. De plus, au moyen d’équipement cryptographique et d’autres mesures de sécurité en matière de communication, nous fournissons souvent des réseaux sécurisés.

Avantages de l’enrôlement

Lorsque vous vous joignez à notre unité, vous recevrez une rémunération concurrentielle pour votre travail à temps partiel ou à temps plein. Vous êtes également admissible pour une formation en cours d’emploi qui pourrait vous être utile dans votre vie civile. Aussi, il y a des avantages médicaux, dentaires et éducatifs qui sont offerts aux réservistes de l’Armée.

Voici les détails :

Équipe de commandement

  • Commandant : Lieutenant-colonel Daniel J.W. Bergeron
  • Sergent-major : Adjudant-chef Timothy C. Cooke

Contactez-nous

Toronto

32e Régiment des transmissions
Manège militaire des Forces canadiennes de Fort York
660 Fleet Street West
Toronto, ON M5V 1A9

Téléphone : 416-203-4600 ext 4617

BFC Borden

32e Régiment des transmissions
61 Ramillies Road
BFC Borden
Borden, ON L0M 1C0

Téléphone : 705-424-1200 ext 1793

Heures de bureau :

Septembre à juin
Lundi et jeudi de 13 h à 20 h, Mardi, mercredi et vendredi de 8 h à 16 h

Juillet à août
Lundi, mardi, mercredi et vendredi de 8 h à 16 h, Jeudi de 13 h à 20 h

Nouvelles

Le Gouvernement investit dans des installations modernes sur la base Petawawa

Le 1er décembre 2017 – Petawawa (Ontario) – Défense nationale/Forces armées canadiennes
Le 4 décembre 2017

un soldat avec un fil de rasoir

BANGALORE, BOUCLES DE CEINTURE ET BRITANNIQUES:

Meaford, Ontario — Environ 200 soldats du 32e Groupe-brigade du Canada (32 GBC), ainsi que des soldats britanniques en visite, ont participé à l’exercice STEADFAST WARRIOR 2017, qui s’est déroulé du 25 au 31 août au Centre d’instruction de la 4e Division du Canada, à Meaford.
Le 1 novembre 2017

Le lieutenant-colonel Sarah Heer

Prendre sa place : Lieutenant-colonel Sarah Heer

Ottawa (Ontario) – Le lieutenant-colonel Sarah Heer revendique sa place comme pionnière d’une plus forte représentation de femmes aux grades supérieurs dans les Forces armées canadiennes (FAC) en général et dans le Régiment royal de l’Artillerie canadienne (RRAC) en particulier.
Le 23 octobre 2017

Voir d'autres nouvelles

Notre histoire

La première composante du Régiment a été mise sur pied à Toronto, en 1907 – la 2nd Signalling Company du tout nouveau Signalling Corps, une composante du district no 2 de la Milice. La Compagnie a utilisé des sémaphores, des héliographes et des lampes. Les membres du Génie canadien étaient toujours responsables de la construction des lignes de télégraphe et de téléphone. Cependant, la 2nd Signalling Company comptait également un détachement au sein de la 2nd Engineer Company de Toronto. En 1911, la Compagnie a pris le nom de No. 2 Signal Company.

En août 1914, au déclenchement de la Première Guerre mondiale, 36 officiers et spécialistes des transmissions de la No. 2 Signal Company se sont rendus à Valcartier, au Québec, pour faire partie de la 1st Canadian Divisional Signal Company. Durant la guerre, le téléphone, le télégraphe, les estafettes et les pigeons sont devenus les moyens normalisés de transmission de messages dans le champ de bataille. Dans certains cas, des radios étaient également disponibles. Des membres de notre Régiment, aux côtés de centaines d’autres spécialistes des transmissions, membres du Génie et guides ont servi au sein de différentes compagnies du Canadian Corps Signal Service au cours des grandes et terribles batailles entre 1915 et 1918. Toutes les unités du Canadian Corps Signal Service ont été démobilisées et dissoutes à Toronto durant l’année 1919.

Lire la suite de notre histoire.

Date de modification :