31e Groupe-brigade du Canada - Histoire

Notre histoire

Traditionnellement, on ne considère pas que les quartiers généraux (QG) ont des racines comparables à celles des unités militaires. Toutefois, le QG du 31e Groupe-brigade du Canada s’inscrit dans l’histoire militaire des quartiers généraux de London qui commandent des unités de l’Armée canadienne du sud-ouest de l’Ontario depuis plus d’un siècle. Au fil des organisations de l’Armée de terre, les différents quartiers généraux établis à London ont commandé différents nombres d’unités et différentes zones de responsabilité opérationnelle.

Dès les années 1860, le nombre d’unités de la Milice dans les provinces canadiennes avait dépassé la portée du commandement d’un seul QG centralisé, et il fallait établir une structure de commandement plus étendue. En 1868, un système de districts militaires est créé pour encadrer l’instruction et coordonner l’administration des unités de Milice dans leur secteur désigné. Ces districts militaires ont ensuite été partagés en « divisions de brigade ».

Voici la structure du district de Milice no 1, dont le quartier général était établi à London, en Ontario, et qui est indiquée sur la liste de la Milice de 1895 :

1st Brigade Division, chargée des comtés de Bothwell, Elgin, Essex, Kent, Lambton, Middlesex, Oxford et de la ville de London

2nd Brigade Division, chargée des comtés de Bruce, Huron, Perth, Waterloo, Wellington

Dans les premières décennies de 1900, le système de districts militaires conserve la même structure de base, mais quelques changements sont apportés aux zones de responsabilité. À titre d’exemple, les zones de responsabilité confiées au district militaire no 1, en 1915 et en 1939, sont les suivantes :

1915 – Comtés d’Essex, Kent, Lambton, Elgin, Middlesex, Oxford, Waterloo, Perth, Huron et Bruce, dans la province de l’Ontario

1939 – Comtés de Bruce, Elgin, Essex, Huron, Kent, Lambton, Middlesex, Oxford, Perth, Waterloo et Wellington, en Ontario

Durant la Seconde Guerre mondiale, entre 1939 et 1946, un système de brigades est établi dans chaque district militaire. Le district militaire no 1 commande donc les brigades suivantes, situées aux endroits mentionnés :

  • 1st Infantry Brigade (London)
  • 2nd Infantry Brigade (Kitchener)
  • 7th Field Brigade, RCA (London)
  • 11th Field Brigade RCA (Guelph)
  • 21st Field Brigade, RCA (Listowel)
  • 1st (Reserve) Infantry Brigade (London)

Dans ce contexte, il importe de noter que le mot « Réserve » de la 1st (Reserve) Infantry Brigade signifie que cette unité était inscrite au tableau d’effectifs, mais ne comprenait pas de personnel. Chaque district militaire comptait une de ces brigades de réserve, qui ont été restructurées et renommées en 1942; la 1st (Reserve) Infantry Brigade est donc devenue la 31st (Reserve) Infantry Brigade.

En janvier 1947, le district militaire no 1 devient le quartier général du Western Ontario Area. En 1954, l’Armée canadienne (Force de réserve) devient la Milice de l’Armée canadienne. C’est à cette époque que les brigades sont remplacées par une structure de groupe de milice. Dans les années 50 et 60, un système de commandements, de secteurs et de groupes de milice s’établit. En 1969, la milice de l’Ontario est commandée par le Secteur de Centre (Milice), et comprend les districts subordonnés suivants :

  • District de la Milice Ottawa (DMO)
  • District de la Milice Toronto (DMT)
  • District de la Milice London (DML)
  • District de la Milice Nord de l’Ontario (DMNO)
  • District de la Milice Windsor (DMW)
  • District de la Milice Hamilton (DMH)

En 1989, le district de la Milice London absorbe le district Windsor.

Cette organisation demeure jusqu’au début des années 90. En 1991, l’Armé de terre canadienne est restructurée en quatre secteurs de la Force terrestre qui commandent des unités de la Régulière et de la Réserve dans leur zone de responsabilité respective. Les unités de campagne de la Force régulière sont organisées en brigades et celles de la Milice, en commandements de district.

Le district de la Milice London conserve son quartier général à London (Ontario), et sa zone de responsabilité change encore une fois en 1995, lorsqu’il absorbe le district de la Milice Hamilton.

Le 1er septembre 1997, les districts de la Milice cèdent la place à une nouvelle structure de brigades. C’est à cette date que le 31e Groupe-brigade du Canada est formé à London (Ontario); il comprend 15 unités subordonnées.

Date de modification :