1er Regiment, Royal Canadian Horse Artillery History

Ce régiment de la Force régulière vit le jour à Kingston, en Ontario, et à la ville de Québec, au Québec, le 1er décembre 1898, lorsque le « Royal Canadian Artillery (Field Division) » du « The Royal Canadian Artillery » fut autorisé. Il fut rebaptisé : « Royal Canadian Field Artillery » le 1er juin 1901; « Royal Canadian Horse Artillery » le 1er septembre 1905; « 71st Regiment (Royal Canadian Horse Artillery) » le 16 octobre 1946;  « 1st Field Regiment, Royal Canadian Horse Artillery » le 7 juillet 1949;5 et « 1st Regiment, Royal Canadian Horse Artillery » le 18 juin 1951.

1er Régiment, Royal Canadian Horse Artillery - Direction - Historie et patrimoine

Notre histoire 1953 - 2001

Le 1er mai 1953, la « 1st Light Battery (Parachute), RCA » (1re Batterie légère [Aéroportée], ARC) est plus tard devenue la « Z Battery (Para), RCHA », ou batterie Z (Aéroportée), RCHA » et est restée à Shilo à titre de batterie aéroportée. En 1956, les pièces de 25 livres ont toutes été remplacées par l’obusier C1 de 105 mm. La batterie Z a aussi été modifiée, elle a remplacé la totalité de ses pièces et de ses mortiers par des obusiers C1 de 105 mm et a déménagé à Winnipeg.

En novembre 1957, le régiment est parti pour l’Allemagne, où il a remplacé le 4 RCHA, pour entreprendre son propre cycle de périodes de service avec l’Armée britannique du Rhin (BAOR), des forces de l’OTAN, au Fort Prince of Wales près de Hemer, en Westphalie, Allemagne de l’Ouest. La batterie Z n’est pas restée avec le 1 RCHA et a alors été attachée au 2 RCHA. En décembre 1960, le 1 RCHA a été remplacé par le 3 RCHA et a déménagé au Camp Gagetown. Le régiment était constitué d’un poste de commandement régimentaire et des batteries A, B, C, H et U (Repérage) et incluait une troupe d’observation aérienne. Les batteries A, B et C étaient équipées d’obusiers de 105 mm et la batterie H d’obusiers tractés de 155 mm.

En mars 1967, le 1 RCHA s’est déployé en Allemagne avec les batteries A, B et C pour devenir l’unité permanente « de tir » appuyant le 4 GBMC. La batterie U a été transformée en section de radars anti-mortiers et a plus tard été dissoute, en 1970. Peu après son déploiement, en juillet 1968, les obusiers C1 de 105 mm ont tous été remplacés par des obusiers M109A1 de 155 mm. Le 1 RCHA a conservé son organisation en deux troupes jusqu’au moment de la réduction des effectifs de la brigade annoncée en 1969 et du départ pour Lahr en 1970. Afin de maintenir trois unités de tir, le nombre de pièces a été ramené à six par batterie et le concept de l’unité de tir unique a été adopté.

Le 1er février 1968, les trois armées du Canada (Armée canadienne, Marine royale canadienne et Aviation royale canadienne) ont cessé d’exister en tant qu’entités distinctes. L’intégration a mené à leur fusion pour former ce que nous appelons maintenant les Forces canadiennes (FC).

En octobre 1970, le 1 RCHA et le 4 GBMC ont quitté l’Armée britannique du Rhin à Hemer, en Allemagne de l’Ouest, pour le « Schwarzwald » (la Forêt-Noire) avec le reste du groupe-brigade, pour devenir la force de réserve du Groupe d’armées du centre (GACENT), et ont été basés à Lahr, dans le sud de l’Allemagne de l’Ouest. En 1975, une troupe de défense aérienne comptant 15 détachements de Blowpipe a été ajoutée au tableau d’effectifs et de dotation, de même que l’équipement du régiment et l’état-major réduit d’une quatrième batterie, ce qui a ramené la batterie Z.

Le 10 août 1985, des soldats du 3 RCHA, de Shilo, au Manitoba, sont arrivés à Lahr, ce qui a ainsi porté de façon permanente la batterie Z à un effectif complet. Cet événement a fait du 1 RCHA le régiment d’artillerie moyenne ayant l’effectif le plus important au sein de l’OTAN. Le 30 juin 1988, la troupe de défense aérienne a été transférée au 4e Régiment d’artillerie antiaérienne. L’effectif de la batterie Z a été réduit à zéro en 1991.

Le 1 RCHA a été brièvement ramené à Shilo et il a remplacé le 3 RCHA lorsque son effectif a été réduit à zéro le 30 juillet 1992. Le 4 GBMC a été dissous en 1993.

Le 1er Régiment s’est déployé en août 1992 à Chypre sous le commandement du Lcol M. D. Capstick, en tant que force d’infanterie, dans le cadre de « l’Op SNOWGOOSE 58 » au sein de la Force des Nations Unies chargée du maintien de la paix à Chypre (FNUC). Il était chargé de mettre fin aux éruptions périodiques de violence entre les communautés chypriotes grecque et turque et de contribuer au maintien et au rétablissement de l’ordre. Le 1er Régiment est retourné à Shilo en février 1993.

Le 1 RCHA a en octobre 1993 assumé la responsabilité de l’Op PALACI à Rogers Pass, en Colombie-Britannique. Depuis 1962, les régiments d’artillerie cantonnés à Shilo prennent part au plus important programme de prévention des avalanches au Canada en protégeant un tronçon de 18 km de la Transcanadienne, qui est la route principale traversant les Rocheuses. Ils ont essentiellement pour rôle de protéger les personnes qui franchissent Rogers Pass. Depuis l’ouverture de la route, des détachements d’artilleurs y sont envoyés durant la saison des avalanches, du début d’octobre à la fin de mai. Ils utilisent des obusiers C1 modifiés de 105 mm afin, grâce au choc de l’explosion des obus, de provoquer des avalanches sur commande.

D’avril à octobre 1994, une troupe de mortiers du 1 RCHA se déplaçant à bord de six M113 porte-mortier, sous le commandement d’un officier de l’Arme blindée, s’est déployée en Bosnie au sein de la Force de protection des Nations Unies (FORPRONU), dans le cadre de « l’Op HARMONY ». Elle avait pour mandat de « décourager le recours à la violence ou d’y réagir et d’ainsi mettre en place l’environnement sécuritaire nécessaire à la consolidation de la paix en Bosnie-Herzégovine ».

On a durant l’été de 1994 demandé l’aide du 1er Régiment dans le cadre d’une opération d’« aide au pouvoir civil ». Le 26 juillet 1994, la batterie A s’est déployée à Penticton, en Colombie-Britannique, pour combattre des incendies, tandis que la batterie C était demandée à Tisdale, en Saskatchewan, pour accroître l’effectif des équipes cherchant un enfant porté disparu.

En 1997, les obusiers C1 des unités de la Force régulière ont été remplacés par l’obusier LG1 de 105 mm. Cette année-là, le 1er Régiment a continué à appuyer des missions des Nations Unies. Durant l’Op PALLADIUM, en Bosnie, le 1er Régiment a fourni un détachement de commandant de batterie, deux détachements d’officiers observateurs avancés (OOA)/de contrôleurs aériens avancés (CAA) et des officiers de liaison. C’était la première mission en appui du groupement tactique du 2 PPCLI. Le régiment a en outre renforcé le contingent suivant, celui du groupement tactique du Lord Strathcona’s Horse, en lui fournissant un peloton de mortiers, un détachement de commandant de batterie, deux détachements d’OOA/de CAA et des officiers de liaison.

En avril et en mai 1997, il a également répondu à une demande d’« aide au pouvoir civil ». Le 1er Régiment s’est déployé à l’occasion de l’Op ASSISTANCE pour aider les Manitobains à lutter contre « l’inondation du siècle ». Le reste du personnel du 1 RCHA s’est alors fusionné pour former la Batterie Inondation et faisait partie des 8 500 membres des FC rassemblés d’un océan à l’autre.

Le 1er Régiment s’est déployé en réponse à une demande d’« aide au pouvoir civil » à peu de temps d’avis, le 8 janvier 1998, à l’occasion de l’Op RÉCUPÉRATION au moment où une tempête de verglas dévastatrice faisait rage dans la province de Québec, privant plus d’un million de personnes d’électricité. Le 1er Régiment s’est encore une fois acquitté d’excellente façon de sa tâche. Il s’agissait là de la plus importante intervention d’urgence nationale jamais exécutée par les FC, plus de 15 000 membres des FC étant déployés.Le 1 RCHA a en septembre envoyé séparément les batteries A, B et C prendre part à l’Op PALLADIUM. En février 2000, la batterie A a déployé la première batterie d’artillerie dans un théâtre d’opérations depuis la guerre de Corée dans une base de la « Force de stabilisation » (SFOR) à Tomislavgrad, en Bosnie, pour assurer la paix et la stabilité dans la ville voisine de Glamoc. Pour cette opération, la batterie était dotée de six obusiers LG1 de 105 mm. Elle s’est déployée avec ces pièces et a joué un double rôle de patrouille de soutien de la paix et d’instruction en tant que sous-composante d’artillerie du groupe d’appui offensif de l’OTAN. La batterie C s’est déployée en tant que compagnie d’infanterie au sein du groupement tactique du 2 PPCLI. La batterie B s’est déployée en Bosnie à l’occasion de la rotation 7 en octobre 2000 et a remplacé la batterie A à la fin de la période de service de celle-ci. Le 2 RCHA a remplacé la batterie B en mars 2001.

Notre histoire de 2001 Jusqu’à Maintenant

Le matin du 11 septembre 2001, 19 terroristes d’al-Qaida ont détourné quatre avions de ligne commerciaux. Les pirates ont intentionnellement dirigé les avions contre des objectifs dans le Nord-Est des États-Unis, tuant 2 993 personnes, dont 24 Canadiens et des citoyens de 90 pays différents.

Le 7 octobre 2001, le premier ministre a annoncé que le Canada allait fournir des forces aériennes, terrestres et navales à la Force internationale d’assistance à la sécurité (FIAS) qui était alors formée afin de mener une campagne contre le terrorisme en Afghanistan, d’où l’Op APOLLO, qui avait pour buts de défendre les intérêts nationaux du Canada, d’affirmer le leadership du Canada dans les affaires mondiales et d’aider à reconstruire l’Afghanistan.

Le 1 RCHA a en février 2002 envoyé une troupe de mortiers débarqués de la batterie C en tant qu’élément des Forces canadiennes alors en cours de déploiement au sein de la FIAS en Afghanistan. Elle était constituée de quatre mortiers de 81 mm et de trois détachements des tirs et des effets (DTE), pour un total de 28 personnes. La batterie C avait entre autres pour tâches des opérations défensives, des opérations de combat et des opérations de réapprovisionnement dans la zone des opérations. Le premier coup que la troupe a tiré était le premier obus que l’artillerie « tirait au combat » depuis la guerre de Corée. La batterie est revenue à Shilo en juillet 2002.

Pendant que la batterie C était en Afghanistan, d’autres membres du 1er Régiment prenaient part à l’Op GRIZZLY, soit l’opération d’appui des FC au Sommet du G8 à Kananaskis, en Alberta, en juin 2002. Le régiment appuyait le ministère des Affaires étrangères et du Commerce international et la Gendarmerie royale du Canada.

Le 2 août 2003, le gouvernement provincial de la Colombie-Britannique a déclaré l’état d’urgence, car des incendies de forêt rageaient dans toute la province. Le lendemain, le gouvernement de la Colombie-Britannique a demandé le soutien des forces armées à des fins d’« aide au pouvoir civil », ce qui a donné lieu à l’Op PEREGRINE. Le régiment a envoyé 85 de ses membres à Merritt, en Colombie-Britannique, pour combattre les incendies.

L’Op APOLLO a pris fin en 2003 et a en juillet 2005 été remplacée par l’Op ATHENA. Le 1 RCHA est retourné en Afghanistan dans le cadre de l’Op ARCHER. Le 1er Groupement tactique du Canada, appuyé par la batterie A, a été affecté à la FORCE OPÉRATIONNELLE Orion (1-06) en février 2006. La batterie avait un effectif de 101 soldats et était constituée de deux troupes de tir, chacune dotée de deux M777 de 155 mm, de trois détachements des tirs et des effets (DTE) et de huit contrôleurs aériens avancés intégrés à la force opérationnelle. Elle a exécuté plus de 114 missions de tir opérationnelles en appui des opérations de la force opérationnelle. La batterie A est retournée à Shilo en novembre 2006.

En janvier 2008, toujours dans le cadre de l’Op ARCHER, la batterie B s’est déployée au sein de la force opérationnelle AFGHANISTAN (1-08). La batterie était constituée de trois troupes de tir, chacune dotée de deux M777 de 155 mm et de mortiers dans chaque équipe de pièce, de quatre détachements des tirs et des effets, d’une troupe de surveillance et d’acquisition des objectifs, d’un poste de commandement et d’un centre de coordination des feux d’appui. La batterie avait un effectif total de plus de 250 personnes. La batterie B a tiré le premier obus Excalibur en appui d’opérations de combat. Elle est retournée à Shilo en novembre 2008.

Le régiment a en octobre 2009 assuré l’appui-feu au groupement tactique de la FO 3-09 en déployant la batterie C. La batterie était constituée de trois troupes de tir, chacune dotée de deux M777 de 155 mm et de mortiers dans chaque équipe de pièce, de cinq détachements des tirs et des effets, d’une troupe de surveillance et d’acquisition des objectifs, d’un poste de commandement et d’un centre de coordination des feux d’appui.

Le commandant de la Force opérationnelle interarmées (Ouest)/du Secteur de l’Ouest de la Force terrestre a de mai à juillet 2011 donné suite à une demande d’« aide au pouvoir civil » du gouvernement du Canada. Le 1er Régiment a pris part à l’Op LUSTRE et à l’Op LYRE pour aider les Manitobains à lutter contre le niveau de crue le plus élevé jamais consigné pour la rivière Assiniboine. Tout le personnel du 1 RCHA s’est joint à la force de 2000 membres des FC rassemblée dans tout l’Ouest du Canada. Le régiment continue de jouer son rôle, qui est d’assurer l’appui-feu indirect au 1er Groupe-brigade mécanisé du Canada. Le régiment suit un programme d’entraînement qui lui permet d’être prêt à accomplir n’importe quelle tâche.

Lien connexe

Date de modification :