1er Groupe brigade mécanisé du Canada et Escadron des transmissions - Histoire

En 1958, la 1er Brigade d’infanterie canadienne devient le 1er Groupe-brigade d’infanterie canadienne et son quartier général quitte Calgary pour Edmonton. Le 15 mai 1958, dans le cadre de cette réorganisation, le 1er Escadron des transmissions est créé à partir des éléments du 1er Régiment canadien de transmissions divisionnaires de Borden, en Ontario. Le 1er Escadron des transmissions était hébergé à Calgary.

À l’origine, le quartier général du Groupe-brigade était une unité distincte du 1er Escadron des transmissions. À cette période, le quartier général du groupe-brigade possède sa propre section de soutien administratif intégré. En 1968, pour des raisons d’efficacité et de rentabilité, le quartier général du Groupe-brigade et le 1er Escadron des transmissions sont combinés pour former le Quartier général et Escadron des transmissions du 1re Groupe-brigade mécanisé du Canada.

Le 1er Escadron des transmissions est le descendant du Corps royal canadien des transmissions, créé le 24 octobre 1903. Durant les premières années des communications techniques, de petites sections de communication assurent les communications tactiques pour les différents quartiers généraux de brigade de l’Armée canadienne. Après la Seconde Guerre mondiale, les besoins en communications augmentent de façon importante et les communications tactiques deviennent beaucoup plus complexes sur le plan technique; l’Armée décide donc d’agrandir les sections des transmissions au niveau de la brigade, qui deviennent des escadrons des transmissions.

En juillet 1997, on déménage le Quartier général et Escadron des transmissions du 1er Groupe-brigade mécanisé du Canada et la plupart des unités de la Brigade à Edmonton. Tous les éléments de l’unité sont hébergés au Casernement Steele, bâtisse 400, à la Garnison Edmonton.

L’année 2008 a marqué le 50e anniversaire du QG & Esc Trans 1 GBMC. Le point saillant des célébrations locales de cet évènement national a eu lieu le 1er mai 2008, lorsque l’unité a exercé son droit de cité à Edmonton. Le défilé du droit de cité comprenait une cérémonie officielle pendant laquelle le maire Stephen Mandel et le major Gary Whelan ont reconstitué le rituel historique qui permet à une unité militaire de défiler dans la ville « tambours battant, drapeaux flottant et baïonnettes aux canons» . Les activités liées au droit de cité comprenaient également une parade militaire, une musique militaire, des véhicules historiques, ainsi qu’une exposition de l’ancien et du nouveau matériel de transmissions militaires.

La Brigade est la source la plus importante de professionnels des transmissions, et à ce titre, l’unité envoie régulièrement des membres en déploiement et en mission au Canada et partout dans le monde. Les membres de l’unité ont été déployés dans chaque opération conduite par la Brigade, que ce soit à l’international (p. ex. l’Opération PALLADIUM en Bosnie-Herzégovine, l’Opération KINETIC au Kosovo, l’Opération APOLLO et l’OP ATHENA en AFGHANISTAN) ou à l’intérieur du pays (p. ex. l’Opération RECUPERATION lors de la tempête de verglas en Ontario et au Québec, l’Opération ASSISTANCE pendant les inondations au Manitoba, et l’Opération GRIZZLY lors du Sommet du G8 dans la vallée de Kananaskis). Les membres de l’unité ont également été déployés lors d’opérations qui n’ont pas touché directement les unités de la Brigade (Opération ADDITION en Éthiopie et Érythrée, Opération DANACA dans le plateau du Golan).

Lien connexe

1er Groupe brigade mécanisé du Canada et Escadron des transmissions 

Date de modification :